Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A, lors de la 15e journée, la dernière de la phase aller. Avec en vedette Poitiers, qui a dominé Cholet (67-65), Villeurbanne et Hyères-Toulon, les deux derniers qualifiés pour la Semaine des As.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A, lors de la 15e journée, la dernière de la phase aller. Avec en vedette Poitiers, qui a dominé Cholet (67-65), Villeurbanne et Hyères-Toulon, les deux derniers qualifiés pour la Semaine des As. LE TOP : Poitiers Roanne est désormais seul en tête du championnat. Cholet n'a pu rejoindre la Chorale, battu de deux points par Poitiers (65-67) samedi lors de la 15e journée de Pro A. Un exploit pour les Pictaves, guère reluisants depuis le début d'exercice. Qualifié pour les play-offs la saison dernière alors qu'il était promu, le PB86 manquait de références en 2010-11. Celle-là en est une bonne pour le coach Ruddy Nelhomme, qui a apprécié l'intensité défensive de ses joueurs. "C'est clairement cela qui nous fait gagner et cette capacité de l'équipe à ne rien lâcher, même quand Cholet était bien installé en tête de la rencontre", a-t-il déclaré sur le site de Ouest-France. Ce succès est d'autant plus précieux qu'il permet aux Poitevins, revenus à hauteur de Limoges et Paris-Levallois avec 20 points, de se relancer dans la course au maintien. LE FLOP : Orléans Orléans fait le ménage. Battu à domicile par Hyères-Toulon (77-85) lors d'un match décisif pour la qualification à la Semaine des As, l'OLB a décidé d'agir. Sur la sellette, Zach Moss et Troy Bell ne font plus partie de l'effectif des derniers vainqueurs de la Coupe de France. Philippe Hervé avait déjà jugé "inacceptable" l'attitude de Zach Moss le week-end précédent. La défaite face au HTV, la deuxième consécutive, a été celle de trop. "C'est un match qui est un vrai résumé de ce que produit cette équipe depuis quatre mois. On ne pouvait pas mieux le résumer..., regrette le coach orléanais sur le site du club. On est rigoureux, et on se fait hara-kiri à la fin de la mi-temps. C'est inacceptable de ne pas être à 20 points d'écart à ce moment-là. Ce match montre l'inconstance individuelle et l'immaturité de cette équipe. C'est une grosse, grosse désillusion, la première que je connais ici depuis six ans. C'est là qu'on va mesurer la force de cette équipe." LE JOUEUR : Juby Johnson (Gravelines-Dunkerque) Déjà précieux la semaine passée contre Hyères-Toulon (91-68), avec 18 points au compteur, Juby Johnson a fait mieux vendredi soir lors de la victoire de Gravelines-Dunkerque face à Limoges (87-73). L'arrière américain a rendu une copie propre en inscrivant 24 points, à 5/11 à trois points, 4 rebonds et 3 passes. Un atout en plus dans la manche déjà bien fournie de Christian Monschau, qui peut déjà s'appuyer sur la meilleure base arrière du championnat avec Ben Woodside et Yannick Bokolo. De quoi faire du BCM un sérieux candidat pour le titre ou, avant cela, pour la Semaine des As. Mais le coach nordiste ne s'emballe pas, lui qui a retenu dans Nord Littoral que son équipe avait le "même bilan que lors des deux saisons précédentes mais avec une différence puisque nous avons trop de défaites au regard de notre important différentiel de points". Il y a encore du travail, donc. LA STAT : 0,9617 (Villeurbanne) C'est à ce chiffre à virgule que Villeurbanne doit sa présence à la Semaine des As. 0,9617, c'est le quotient points marqués-points encaissés de l'Asvel à l'issue de la phase aller, un ratio légèrement supérieur à celui de Strasbourg (0,9522) qui va regretter longtemps sa déroute subie contre Orléans il y a quinze jours (39-96). Pour quelques points, les Rhodaniens défendront donc leur titre à Pau, du 10 au 13 février prochains, ce malgré leur défaite contre Chalon-sur-Saône (77-86). Un revers qui aurait pu être bien plus lourd puisque l'Elan menait 50-28 à la pause. "J'ai demandé une réaction à mes joueurs à la mi-temps pour aller chercher la qualification pour la Semaine des As, explique sur le site de la LNB l'entraîneur villeurbannais, Nordine Ghrib. J'ai demandé à tout le monde d'être plus présent quitte à tous sortir sur cinq fautes. Même si nous nous sommes rebellés, la première mi-temps me chagrine beaucoup. Nous allons devoir encore travailler." LA PHRASE : "Il ne faut pas non enterrer trop vite", Thierry Rupert (Le Mans) Pour la première fois, la Semaine des As se jouera sans Le Mans. Dominé par Roanne (76-90), vendredi soir, le MSB a été trop inconstant depuis début octobre, avec notamment un très mauvais parcours à Antarès (2 v., 5 d.), pour figurer dans le top huit à mi-saison. "En perdant autant de matchs chez nous, on ne pouvait guère espérer mieux, analyse sur le site de Ouest-France Thierry Rupert. Il faut laisser derrière nous cette phase aller pour faire beaucoup mieux au retour et sauver notre place en play-offs. Le Mans n'est pas mort, et il ne faut pas nous enterrer trop vite." Reste que l'absence pour six semaines d'Alain Koffi n'arrange pas le tableau. Et qu'un pigiste de qualité ne ferait vraiment pas de mal aux hommes de J.D. Jackson, pour l'instant très loin du compte.