Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 14e journée, le succès autoritaire de Cholet à Nancy (85-75), et la réaction de Strasbourg contre Vichy (95-80) une semaine après son historique débâcle. Limoges, porté par Chris Massie, a réussi un joli coup face à l'Asvel (87-69). Orléans a permis au Paris-Levallois de se relancer (73-79).

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 14e journée, le succès autoritaire de Cholet à Nancy (85-75), et la réaction de Strasbourg contre Vichy (95-80) une semaine après son historique débâcle. Limoges, porté par Chris Massie, a réussi un joli coup face à l'Asvel (87-69). Orléans a permis au Paris-Levallois de se relancer (73-79). LE JOUEUR : Chris Massie (Limoges) Malheureux ces deux dernières semaines contre les gros du championnat, Nancy et Cholet, Limoges a bien rebondi face à Villeurbanne, samedi à Beaublanc (87-69). Une victoire que le CSP doit en grande partie au travail de sape effectué par le massif Chris Massie dans la raquette. L'intérieur américain, auteur de 21 points, 9 rebonds et 4 passes, a signé la meilleure évaluation de cette 14e journée de Pro A (31). Son coach Eric Girard a d'ailleurs tenu à lui tirer "un petit coup de chapeau car il était blessé a fait l'effort de jouer". Son impact a été tel que Nordine Ghrib, l'entraîneur de l'Asvel, n'a pas non plus manqué de le souligner sur le site du club: "On n'a pas su (le) contenir et on n'a pas été assez efficace offensivement à l'intérieur. Bangaly Fofana nous a manqué défensivement." LE TOP : Cholet Le choc des leaders de la 14e journée de Pro A, samedi soir, a tourné à l'avantage de Cholet qui s'est imposé avec autorité sur le parquet de Nancy (85-75). Dans le sillage de son duo composé d'Antywane Robinson (24 points, 3 rebonds en 21 minutes) et de Sammy Mejia (23 points, 4 rebonds, 5 passes), le CB a frappé un grand coup, se positionnant plus que jamais comme candidat à sa propre succession pour le titre. Surtout, ce succès est pour les hommes d'Erman Kunter le premier contre un gros calibre. "Le championnat est encore long, a toutefois tempéré sur le site du Sluc le coach franco-turc. C'est une bonne victoire car il n'est jamais facile de venir s'imposer à Nancy. Ce n'est peut-être pas un match référence, mais mon équipe a fait ce qu'il fallait pour s'imposer." LA PHRASE : "Il y avait encore plein de démons qui rôdaient", Frédéric Sarre (Strasbourg) Une semaine après avoir touché le fond contre Orléans (96-39), avec notamment un deuxième quart-temps fantomatique perdu sur un score historique de 37-0, Strasbourg s'est relevé contre Vichy (95-80), la lanterne rouge du championnat. Un soulagement pour Frédéric Sarre, à qui les dirigeants de la SIG ont fixé un ultimatum de trois semaines. "C'est toujours difficile que d'engager un match après la semaine qu'on a passée, a-t-il déclaré dans les Dernières Nouvelles d'Alsace. Il y avait encore plein de démons qui rôdaient. [...] Le challenge, c'est de continuer. On a besoin d'autres victoires." Aymeric Jeanneau, capitaine de l'équipe, a lui aussi apprécié la réaction de ses partenaires: "Ça fait du bien de gagner, avec la manière. Il y a eu un soir sans et un soir où on a retrouvé notre dynamique et joué à notre niveau. C'est le sport qui veut ça. On a retrouvé de l'enthousiasme, de la joie, du jeu. Tout le monde a participé, a apporté ce qu'il devait apporter." LE FLOP : Orléans Un changement d'entraîneur et le départ de deux joueurs auraient suffi au Paris-Levallois pour renouer avec la victoire contre Orléans. Crédible ? Pas sûr. Car l'OLB, battue samedi soir par une équipe francilienne qui restait sur huit revers (73-79), a clairement manqué d'envie, à l'image de son intérieur Zach Moss que Philippe Hervé a remis à sa place après le match. Sans un J.R. Reynolds 'in the zone' avec 24 points à 6/7 derrière la ligne, les Orléanais seraient sans doute rentrés chez eux les valises pleines, eux qui avaient pourtant fessé Strasbourg une semaine plus tôt (96-39). "On a essayé de les user mais ils ont été transcendés, a réagi le coach de l'équipe du Loiret sur le site du PL. Il aurait fallu qu'on soit très bon. Mais ce n'est pas une défaite qui me traumatise car en face il y avait une vraie équipe qui jouait au basket." LA STAT : 6 Six, comme le nombre d'équipes qui se disputeront le week-end prochain les deux dernières places qualificatives pour la Semaine des As. De Hyères-Toulon, sixième, à Strasbourg, onzième, tous peuvent encore prétendre à faire le voyage à Pau, du 10 au 13 février prochains. Mais le HTV et l'Asvel, qui comptent un point d'avance sur leurs quatre poursuivants directs, ont un gros avantage avant la 15e journée, la dernière avant la fin de la phase aller du championnat. Le duel entre les Varois et Orléans et le match qui opposera Strasbourg au Havre seront décisifs dans la course aux sixième et septième strapontins du classement. La mission qui attend Le Mans, en déplacement à Roanne, ne sera pas simple du tout.