Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec à signaler, lors de cette 13e journée, la huitième défaite de rang du Paris-Levallois, battu à Vichy (50-77), et la déculottée subie par Strasbourg face à Orléans (39-96). Dans ces deux clubs, la crise couve... A Villeurbanne, tombeur de Roanne (77-65), c'est tout l'inverse.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec à signaler, lors de cette 13e journée, la huitième défaite de rang du Paris-Levallois, battu à Vichy (50-77), et la déculottée subie par Strasbourg face à Orléans (39-96). Dans ces deux clubs, la crise couve... A Villeurbanne, tombeur de Roanne (77-65), c'est tout l'inverse. LA STAT : 37-0 (Strasbourg) Ce week-end, la SIG a affolé tous les compteurs contre Orléans. Pas comme elle l'aurait voulu. Laminé par l'OLB (39-96), Strasbourg a inscrit le plus petit nombre de points d'une équipe cette saison mais, pire, a encaissé un cinglant 37-0 dans le deuxième quart-temps. Jamais un club dans l'histoire de la Pro A n'avait inscrit zéro point en une période. "C'est inacceptable, inadmissible et honteux, s'est indigné dans les Dernières Nouvelles d'Alsace le président du club, Martial Bellon. J'ai honte pour nos supporters, pour nos partenaires et pour les collectivités locales et je comprends la colère et l'indignation de ceux qui sont proches de la SIG et qui aiment ce club. Il ne faut pas le nier, la situation est grave. Le club est en crise mais ce n'est pas la fin du monde non plus, ça se gère." Il vaut mieux. LE FLOP : Paris-Levallois Huit à la suite ! Même contre la lanterne rouge, Vichy, le Paris-Levallois a trouvé le moyen d'exploser (50-77), lors de la 13e journée de Pro A, au cours d'un match capital dans la course au maintien. Auteur de 19 points et 8 rebonds, Demetris Nichols a fait mal aux Franciliens, mais l'absence de réaction après un 22-8 encaissé dans le premier quart-temps est très problématique. Avec seulement deux tirs réussis à eux deux, les meneurs du PL Andrew Albicy et Jimmal Ball se sont manqués dans les grandes largeurs. Une situation inquiétante qui a poussé les dirigeants du club à organiser une réunion de crise ce lundi matin. "Si nous avons touché le fond, j'espère que l'on va se reprendre rapidement", a assuré sur le site du club Jean-Marc Dupraz, un coach qui est de plus en plus menacé. LE TOP : Villeurbanne La Semaine des As est plus que jamais d'actualité pour l'Asvel, qui a décroché face à Roanne une troisième victoire de rang en championnat (77-65). La Chorale, seule leader de Pro A avant ce week-end, avait certes été touchée par une épidémie de gastro-entérite, qui avait perturbée la préparation de ce match. Mais Villeurbanne a, aussi, eu son lot de galères avec la sortie après onze minutes de Matt Walsh, victime d'arythmie cardiaque. Dans le sillage de Davon Jefferson (20 points, 7 rebonds), les joueurs de Nordine Ghrib ont pu compter sur leur jeune garde, Kim Tillie (11 points, 8 rebonds), Bangaly Fofana (8 points, 4 rebonds), Paul Lacombe (9 points, 5 rebonds) et Léo Westermann (8 points, 3 rebonds), pour faire la différence. "La confiance a été de notre côté, a apprécié le coach rhodanien sur le site du club. Quand on est rigoureux et sérieux, on peut battre de bonnes équipes en réalisant de grosses performances. [...] Maintenant, il faut absolument gagner à Limoges." LE JOUEUR : Antoine Mendy (Pau-Lacq-Orthez) Parmi les joueurs français les plus en vue de cette première moitié de saison, Antoine Mendy est une bonne surprise. L'ailier français, 17e meilleur marqueur du championnat avec 13,8 points de moyenne par match, a encore été précieux lors de la large victoire de Pau-Lacq-Orthez contre Le Havre (88-62), avec 20 points à 7/12 aux tirs et 6 rebonds. "Pour une première au Palais pour cette nouvelle année, on se devait d'offrir à nos supporters un match sérieux et appliqué avec surtout la victoire au bout, a-t-il déclaré sur le site du club. On a fourni un gros travail défensif qui nous a permis de développer notre jeu rapide et de creuser l'écart. Malgré l'écart, on n'a pas relâché la pression et on a continué à travailler. [...] On a faim de victoires, on va prendre les matches les uns après les autres sans se projeter mais en donnant le maximum à chaque sortie." LA PHRASE : "Répéter, répéter et encore répéter", J.D Jackson (Le Mans) Auteur d'un début de saison pénible, Le Mans relève (un peu) la tête. Une semaine après sa défaite contre Orléans, à Antarès, le MSB s'est imposé sur le parquet de Gravelines-Dunkerque (91-86), là où bon nombre d'équipes ont pris une valise. Les 26 points et 11 passes de Ben Woodside n'ont pas effrayé les Manceaux, portés par Joao Paul Batista (26 points, 5 rebonds). "Quand on ne multiplie pas les cadeaux, on est capable de jouer juste mais c'est normal. Cette victoire doit donner du courage et de l'assurance à ce groupe, a réagi sur le site de Ouest-France l'entraîneur sarthois J.D Jackson. J'ai vu de l'application et de la concentration, des phases de jeu où auparavant nous n'aurions pas mis de points. Il faut à présent répéter, répéter et encore répéter pour arriver à réaliser une série d'au moins trois succès."