Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. La 10e journée n'a pas vraiment souri à Orléans, battu sur le fil par Le Havre (77-79), et au Paris-Levallois, qui a concédé contre Limoges une cinquième défaite de rang (75-78). Chalon-sur-Saône, Le Mans et Roanne ont eu plus de réussite.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. La 10e journée n'a pas vraiment souri à Orléans, battu sur le fil par Le Havre (77-79), et au Paris-Levallois, qui a concédé contre Limoges une cinquième défaite de rang (75-78). Chalon-sur-Saône, Le Mans et Roanne ont eu plus de réussite. LE FLOP : Orléans Annoncé parmi les candidats au titre et fort de sa victoire en Coupe de France la saison dernière, Orléans est à la peine. Alors que la victoire lui tendait les bras contre Le Havre, l'OLB a craqué en fin de match en encaissant un 8-0 conclu par un shoot de Nicholas Pope (77-79). "Je suis davantage frustré par les trois ou quatre derniers coups de sifflets que sur la dernière action, a réagi Amara Sy sur le site du club, qui concède là sa troisième défaite de rang. Ça aurait été une grosse performance de s'imposer ici, malheureusement on perd de peu... On n'a pas été grandiose mais on a été beaucoup mieux que d'habitude." Au classement, ça ne se voit pas. LE TOP : Chalon-sur-Saône Le choc du week-end entre Chalon-sur-Saône et Gravelines-Dunkerque a tourné à l'avantage des joueurs de Gregor Beugnot (80-70), qui ont fait la différence en première période. Avec 18 points, 5 rebonds et 8 passes, Blake Schilb a été précieux pour l'Elan, tout comme Marquez Haynes (18 points, 5 passes). La qualification pour la Semaine des As, en février prochain à Pau, n'est désormais plus qu'une question de détails. "C'est la première fois que l'on bat une équipe aussi bien classée, se félicite le coach chalonnais dans Le Journal de Saône-et-Loire. On a retrouvé notre défense. On avait demandé aux joueurs de laisser Gravelines à 70 points... La grosse satisfaction, c'est que tout le monde a été rentable." Ça pourrait durer. LE JOUEUR : Alex Acker (Le Mans) Pas épargné par ses dirigeants depuis le début de saison - "il joue faux, ce n'est pas le leader attendu", disait il y a peu J.D. Jackson dans les colonnes de Ouest-France - , Alex Acker a livré face à Villeurbanne (74-57), vendredi soir, l'un de ses meilleurs matches depuis son arrivée au MSB avec 16 points à 7/15 aux tirs, 4 rebonds et 3 passes en 26 minutes de jeu. Il en faudra plus pour participer à la Semaine des As, mais cette première victoire à Antarès depuis six mois est une étape importante dans le redressement tant attendu du club sarthois. "Nous avons joué avec beaucoup d'énergie notamment en défense, a apprécié l'arrière américain. Nous voulons continuer dans cette voie." LA STAT : 5 (Paris-Levallois) Cinq, comme le nombre de défaites consécutives du Paris-Levallois. Battu dans sa salle Marcel-Cerdan par Limoges samedi soir (75-78), malgré les 25 points et 14 rebonds de Marcellus Sommerville et un 9-0 en sa faveur dans les deux dernières minutes, le PL est en chute libre. Mais ce revers aurait, selon Jean-Marc Dupraz, pu être évité si ses joueurs n'avaient pas négligé le premier quart-temps. "Comme contre Chalon, à la fin il nous a manqué le début, a analysé le coach francilien sur le site du club. On gagne les trois derniers quarts. Si on joue un minimum le premier quart, on gagne ce match. On n'a pas respecté certaines consignes, comme le repli défensif." LA PHRASE : "Je n'ai qu'une déception, la salle réputée chaude qui ne répond plus", Jean-Denys Choulet (Roanne) Co-leader de Pro A après sa victoire contre Poitiers (88-76), Roanne a enregistré samedi sa sixième victoire de rang. Ce qui n'empêche pas Jean-Denys Choulet de faire la fine bouche... "Il ne faut pas être plus royaliste que le roi, tempère dans Le Progrès le coach de la Chorale. Nous sommes seuls premiers ce soir (samedi), c'est une victoire qui compte. [...] Je n'ai en fait qu'une seule déception, c'est la salle réputée chaude qui ne répond plus vraiment. Je ne sais pas pourquoi, on est premier, on gagne... C'est une chose qui ne nous aide vraiment pas. La semaine prochaine, on aura moins de pression à Gravelines puisqu'au pire des cas, on sera à égalité avec le BCM."