Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A, lors d'une 8e journée marquée par la claque infligée au Paris-Levallois, balayé par Hyères-Toulon (70-101). Une gifle qui a mis Jean-Marc Dupraz en colère. A noter le redressement de Villeurbanne et la nouvelle défaite du Mans, qui s'enfonce dans la crise.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A, lors d'une 8e journée marquée par la claque infligée au Paris-Levallois, balayé par Hyères-Toulon (70-101). Une gifle qui a mis Jean-Marc Dupraz en colère. A noter le redressement de Villeurbanne et la nouvelle défaite du Mans, qui s'enfonce dans la crise. LA PHRASE : "J'ai honte", Jean-Marc Dupraz (Paris-Levallois) Equipe surprise du début de saison, le Paris-Levallois est rentré dans le rang après sa troisième défaite de rang, cette fois contre Hyères-Toulon (70-101), samedi soir lors de la 8e journée de Pro A. Une grosse claque comme le PL a pris la mauvaise habitude d'en recevoir qui a mis hors de lui l'entraîner francilien, Jean-Marc Dupraz. "On a triché. C'est une faute professionnelle vis-à-vis du public et des dirigeants", a-t-il ainsi déclaré sur le site du club. Le coach du PL a également pointé du doigt le manque d'investissement de ses protégés: "Il n'y avait pas d'envie, pas de réactions. Si certains ne sont pas contents, qu'ils le disent et aillent voir ailleurs. Il y a beaucoup de joueurs au chômage qui seraient ravis de venir ici. [...] Depuis trois matches, il n'y a rien. L'absence de David Noël fait mal, bien sûr. Mais c'est grave pour les autres joueurs s'ils ne sont pas capables de jouer sans lui. Certains ont démissionné. Nous n'avons pas vu venir les choses et je prends ce match en pleine gueule. C'est une honte, j'ai honte." LE TOP : Villeurbanne En crise permanente jusqu'au licenciement de Vincent Collet il y a deux semaines, Villeurbanne se redresse petit à petit. A l'Astroballe, les joueurs de Nordine Ghrib ont obtenu contre Poitiers (66-64) leur troisième victoire d'affilée en championnat alors qu'ils étaient privés pour cette rencontre de Matt Walsh. Preuve qu'il y a du mieux. Après avoir mené de vingt longueurs, l'Asvel s'est fait peur mais a été sauvée par Kim Tillie, auteur du panier de la gagne. "Il y a bien évidemment beaucoup d'émotion après ce match, a commenté sur le site de la LNB le jeune intérieur. Je reviens de blessure, j'ai repris l'entraînement seulement hier après deux semaines d'absence. Finalement, il y a ce panier de la victoire à la dernière seconde. Nous sommes revenus des vestiaires un peu trop relâchés. On s'est laissé surprendre. On ne pourra faire ça à chaque fois. On a eu un peu de chance." Il en faut. LE FLOP : Le Mans Si Vichy erre comme une âme en peine seul en queue de peloton, Le Mans ne va pas beaucoup mieux. Les hommes de J.D. Jackson ont concédé vendredi soir contre Nancy leur cinquième défaite consécutive en Pro A (76-79) et n'ont toujours remporté le moindre match à Antarès. A ce rythme, la situation va vite devenir explosive au MSB, notamment pour le coach franco-canadien... "L'équipe avait deux visages, a-t-il analysé. Une équipe qui a fait une super entame de match et une autre où nous avons été déstabilisés. Cela marque un manque de sérénité et cela met les adversaires en confiance. On essaie de revenir mais c'est difficile avec 18 balles perdues. [...] On se met une grosse pression quand ça va mal. On n'a pas de patron sur le terrain. On a donné ce rôle à Alex Acker, il est altruiste dans l'esprit mais a peu pesé du côté offensif. On va chercher ce qu'il faut changer car quelque chose doit changer, cela ne peut pas durer." LE JOUEUR : Samuel Mejia (Cholet) Toujours privé de Fabien Causeur, qui souffre d'un pied, Cholet a bien rebondi contre Le Havre (91-78) après deux défaites contre Roanne à la Meilleraie et face à Sienne en Euroligue. Une victoire, qui permet au club des Mauges de recoller au peloton de tête, acquise en grande partie grâce à un Samuel Mejia inspiré. Auteur de 28 points, à 12/18 aux tirs, 3 rebonds et 7 passes, l'arrière dominicain a signé la meilleure évaluation de cette 8e journée de Pro A (30). Une performance qui n'a pas échappée à son compatriote Charlie Villanueva, joueur des Detroit Pistons en NBA, sous le feu des projecteurs récemment après le trash-talking très limite de Kevin Garnett à son égard. "Sammy Mejia est un arrière très talentueux. Dites-lui qu'il doit venir jouer pour nous, l'équipe de République dominicaine, cet été en Argentine", a-t-il écrit sur son Twitter.