Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. La 7e journée a été marquée par le nouveau revers du Mans, battu après prolongation par Limoges (73-75, a.p.), et la victoire de Roanne sur le parquet de Cholet (92-74). A noter que pour sa première en tant que coach de l'Asvel, Nordine Ghrib est reparti de Vichy avec le sourire.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. La 7e journée a été marquée par le nouveau revers du Mans, battu après prolongation par Limoges (73-75, a.p.), et la victoire de Roanne sur le parquet de Cholet (92-74). A noter que pour sa première en tant que coach de l'Asvel, Nordine Ghrib est reparti de Vichy avec le sourire. LE FLOP : Le Mans Quatre défaites de suite suffisent parfois à créer un raz-de-marée. A Villeurbanne, il n'en a pas fallu tant. Mais au Mans, qui s'est incliné samedi soir sur le parquet de Limoges (73-75, a.p.) lors de la 7e journée de Pro A, il en faut un peu plus. "On se retrouve à deux victoires pour cinq défaites. Du jamais vu chez nous, concède pourtant dans Ouest-France le coach J.D. Jackson. Cela dit, il est quasi impossible de remporter un match à l'extérieur avec 35% de réussite." Battu également par Banvit pour ses débuts en Eurocoupe mardi dernier, le MSB traverse tout de même une période délicate. Et les raisons exactes de ces faux pas successifs ne sont pas encore cernées, comme l'explique le président Christophe Le Bouille, pas (encore) pour un changement radical ou un recrutement à la va-vite. "Changer une équipe, ça peut être une solution au basket. Encore faut-il identifier le besoin, dit-il sur le site du quotidien régional. Si c'est juste pour amener un joueur supplémentaire à l'équipe ou à la place de quelqu'un, je prends à quel poste ? Un 3-4 ? Un autre meneur expérimenté ? Ce n'est peut-être pas un mais deux joueurs qu'il nous faut ? Évidemment, il n'en est pas question." Ça sera peut-être différent si les joueurs ne réagissent pas vite. LE TOP : Roanne Faire tomber Cholet, c'est possible. Ni l'Asvel, ni Le Mans, ni le Fenerbahçe n'y étaient parvenus ces deux dernières semaines. Mais Roanne a fini par trouver la solution, samedi soir, en s'imposant à la Meilleraie (92-74). Une troisième victoire de rang pour la Chorale qui s'installe du coup en tête du championnat avec le CB, Chalon-sur-Saône et Gravelines-Dunkerque. Pas anodin, même si l'enchaînement des gros rendez-vous a peut-être aussi fini par user les joueurs d'Erman Kunter. "Je l'ai dit aux joueurs. Ce n'est qu'un match, nous ne sommes pas champions du monde", tempère l'entraîneur roannais Jean-Denys Choulet dans Le Progrès. Mais ce succès probant reste une sacrée référence pour son équipe. LE JOUEUR : Kevin Houston (Hyères-Toulon) 30 points à 11/18 aux tirs, 3 rebonds, 5 passes et 27 d'évaluation générale: Kevin Houston n'a pas manqué son match contre Strasbourg. En l'absence de Rick Hughes, jusque-là meilleur marqueur du championnat mais sur le flanc pour environ deux mois, et en attendant la qualification de son pigiste médical Tremaine Ford, le meneur de jeu américain a parfaitement pris le relais, contribuant au succès du HTV (85-77), le deuxième d'affilée pour le club varois. Au classement, cette victoire est doublement positive puisque les hommes d'Alain Weisz, qui étaient avant cette rencontre à égalité de points avec la SIG, distancent un concurrent direct et s'emparent de la septième place de Pro A, qui offre un ticket pour la Semaine des As à l'issue des matches aller. LA STAT : 0 Zéro, comme le nombre de défaites à domicile pour Gravelines-Dunkerque. Le club nordiste a confirmé son invincibilité sur son parquet en prenant le meilleur sur une équipe de Pau-Lacq-Orthez qui restait sur trois victoires de rang (80-68). Un succès qui permet au BCM, porté par Yannick Bokolo (21 points, 4 rebonds) et Ben Woodside (17 points, 11 passes), de faire partie du quatuor de tête. Pour encore longtemps ? C'est fort probable car les Gravelinois ont enregistré dimanche le renfort de Saer Sene, meilleur rebondeur de Pro A la saison dernière, qui complète du coup un secteur intérieur de très gros bras qui propulse les joueurs de Christian Monschau au rang de sérieux candidats au titre. LA PHRASE : "Il y avait une certaine pression...", Nordine Ghrib (Villeurbanne) Pour sa première en tant qu'entraîneur de Villeurbanne, Nordine Ghrib a vécu une soirée agitée à Vichy. Mais la victoire arrachée en fin de match par Mickaël Gelabale et ses partenaires (70-63), la deuxième de l'Asvel après celle obtenue contre Orléans, est une bonne opération comptable. "Il y avait bien évidemment un peu d'appréhension avant la rencontre, raconte sur le site du club le coach rhodanien, qui a remplacé Vincent Collet. Il y avait une certaine pression. Mais une fois que j'ai pris la parole pour transmettre aux joueurs mon message d'avant match, tout était oublié. [...] L'équipe a montré qu'elle avait du caractère. On peut le dire, ça s'est fait dans la douleur. [...] Mission accomplie. Ce succès est en plus très important pour la confiance du groupe."