Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end, lors de la 4e journée de Pro A. Avec en vedette le Paris-Levallois, vainqueur à Roanne (80-75) et désormais co-leader avec cinq autres équipes. Un groupe dont ne fait pas partie Le Mans, battu par Chalon-sur-Saône (65-71). A noter qu'il n'y a plus de club fanny.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end, lors de la 4e journée de Pro A. Avec en vedette le Paris-Levallois, vainqueur à Roanne (80-75) et désormais co-leader avec cinq autres équipes. Un groupe dont ne fait pas partie Le Mans, battu par Chalon-sur-Saône (65-71). A noter qu'il n'y a plus de club fanny. LE FLOP : Le Mans +19 contre Pau-Lacq-Orthez, +21 face à Strasbourg et... -6 devant Chalon-sur-Saône. Les semaines ne suivent mais ne se ressemblent pas pour Le Mans. Sans vouloir faire injure à l'Elan, qui jouait en plus avec un Blake Schild touché à la cheville et un Steed Tchicamboud victime d'un problème au tendon d'Achille, le MSB s'est manqué samedi soir à Antarès (65-71), lors de la 4e journée de Pro A. Pourtant, Alex Acker (24 points, 4 rebonds, 5 passes) a réalisé son meilleur match depuis qu'il est arrivé dans la Sarthe. Mais sans Charles Lombahé-Kahudi, en délicatesse avec son dos, les joueurs de J.D. Jackson ont craqué dans le dernier quart-temps, Alain Koffi n'ayant pas pesé bien lourd à l'intérieur (7 points, 3 rebonds) malgré son début de saison canon. LE TOP : Paris-Levallois S'imposer dans la Halle Vacheresse n'est pas donné à tout le monde. Réputé intraitable sur son parquet, Roanne s'est pourtant incliné face au Paris-Levallois (75-80). Une équipe francilienne qui, une semaine après son cuisant revers à domicile contre Le Havre (57-88), réalise "la" performance du week-end. Un succès que les hommes de Jean-Marc Dupraz doivent à leur duo de choc composé de Lamont Hamilton et Andrew Albicy. Avec 17 points et 6 rebonds, l'intérieur américain a fait mal à la Chorale, le meneur français ajoutant 16 points et 2 passes. "On a une bonne équipe, on se connait depuis un petit moment, a réagi le jeune international tricolore. On a fait un match complet. Ce n'est jamais facile de gagner ici, on savait qu'il ne fallait pas lâcher." LE JOUEUR : Luc-Arthur Vedobe (Cholet) Si le Strasbourgeois Ricardo Greer (29 points, 12 rebonds) et le Havrais Bernard King (24 points, 11 passes) ont brillé avec 30 d'évaluation, Luc-Arthur Vedobe a lui aussi fait du bon boulot avec Cholet. Ses 8 points ont été précieux sous le cercle, lors de la victoire des champions de France à Vichy (74-56), mais pas autant que ses 17 rebonds, qui en font le meilleur joueur de Pro A dans ce domaine lors de cette 4e journée. "On savait que le déplacement à Vichy n'allait pas être facile, a-t-il expliqué sur le site de la JAV. Le match contre Orléans nous a remis dans les rails, et celui contre Barcelone a été bon pour la confiance. Sur le plan personnel je suis très content, en Pro B l'an passé, j'avais déjà fait quelque fois des matches à 17 rebonds comme ce soir." LA STAT : 0 Zéro, comme le nombre d'équipes encore vierge de victoires après quatre journées de championnat. Poitiers, Villeurbanne et Pau-Lacq-Orthez, qui avaient perdu leurs trois premiers matches de la saison, ont tous les trois réagi ce week-end. Grâce à un très bon Kenny Younger (16 points, 9 rebonds, 5 passes), le PB86 a pris le meilleur sur Limoges (73-65), rejoignant du même coup le CSP au classement. L'Asvel a connu le même sort après sa victoire obtenue contre Nancy (80-73) avec un Davon Jefferson de gala (26 points, 11 rebonds). Et l'Elan Béarnais, qui enchaînait les raclées, a comblé le Palais des Sports en venant à bout de Strasbourg (77-72), Demetric Bennett n'y étant pas étranger (25 points, 4 rebonds, 3 passes). LA PHRASE : "J'ai confiance à 100% sur ces tirs", Juby Johnson (Gravelines) Ce n'est pas un shoot au buzzer mais presque. En inscrivant à onze secondes de la sirène le trois-points de la gagne pour Gravelines-Dunkerque, sur le parquet d'Orléans (62-59), Juby Johnson a endossé un costume de sauveur qui lui va à ravir. "Je suis vraiment content, mais pas content pour moi, pour l'équipe, a-t-il réagi dans les colonnes de La Voix des Sports. On s'est battus pour revenir. Moi, quoi qu'il arrive, j'ai confiance à 100% sur ces tirs. Là, Dounia a la confiance de me donner cette balle. On a confiance les uns dans les autres. C'est ainsi qu'une équipe se construit. On avance, il y a de bons mecs dans ce groupe." Son tir longue distance est d'autant plus remarquable qu'il est le seul rentré par l'arrière américain (13 points) en deuxième période.