Le Vélodrome fait sa mutation

  • A
  • A
Le Vélodrome fait sa mutation
@ www.marseille.fr
Partagez sur :

Le projet de rénovation du stade a été adopté par le conseil municipal de Marseille.

Le projet de rénovation du stade a été adopté par le conseil municipal de Marseille. Jean-Claude Gaudin avait pourtant juré l'an dernier qu'il ne céderait pas. Et pourtant, le premier édile de la ville de Marseille a bien été obligé de se rendre à l'évidence. La rénovation tant attendue du stade Vélodrome, véritable serpent de mer depuis des années, a été adoptée ce lundi par le Conseil municipal de la cité phocéenne. Chiffrée à 273 millions d'euros, dont 173 millions d'euros par la Ville (30 millions d'euros issus du programme immobilier d'accompagnement et 143 millions d'euros en redevance), la reconfiguration du Vélodrome, en vue de l'Euro 2016 que la France organisera, prévoit la fameuse couverture du stade, son agrandissement à 67 000 places, sa rénovation, la création d'un stade de rugby mitoyen, ainsi que la réalisation d'un nouveau quartier de 60 000 m2 mêlant bureaux, hôtels, commerces et habitations. Le projet voté par les groupes UMP et socialiste (le PCF et le Modem se sont abstenus et les Verts ont voté contre) est celui du consortium GFC Constructions, une filiale du groupe Bouygues, préférée au projet présenté par le groupe Vinci. Les travaux devraient s'étaler sur trois saisons entre juin 2011 et juin 2014. Le financement de l'infrastructure mêlera donc des fonds publics et privés, avec une forte participation des collectivités locales. Dassier: "Il faut savoir ce que l'on veut..." Mais s'il reste un équipement municipal et s'il gardera le titre de Vélodrome, le stade pourra recevoir le nom d'un sponsor. Et c'est là que le bat blesse... On imagine les supporters marseillais, très attachés à leur antre, s'étouffer à l'idée de voir à terme accolé au Vélodrome le nom d'un partenaire. La fameuse pratique du "naming", qui vaut à Arsenal d'évoluer à l'Emirates Stadium, ou plus près de nous au Mans de pouvoir se doter bientôt de la MMArena, risque d'en heurter plus d'un. Mais voir l'OM doté d'une enceinte ultra-moderne, notée 5 étoiles au regard des critères de l'UEFA (Union européenne de football association), a un coût. Sitôt la décision du Conseil municipal entérinée, Jean-Claude Dassier, le président des champions de France, lui, loin de faire la fine bouche, ne cachait pas sa satisfaction. "Cette séance du conseil municipal est historique pour l'OM, pour Marseille et fait de moi un président heureux avec la perspective d'avoir un stage magnifique dans les trois ans qui viennent. Il y aura certes des difficultés pendant la construction, mais il faut savoir ce que l'on veut pour avoir ce Vélodrome qui continuera à s'appeler Stade Vélodrome et qui va permettre à l'OM, à Marseille et à la région d'avoir un outil dont on a besoin", expliquait ainsi le président olympien sur le site officiel du club. Vélodrome, oui, mais avec quel partenaire associé ? Toute la Canebière s'interroge déjà...