Le triplé gagnant des clubs français

  • A
  • A
Le triplé gagnant des clubs français
Partagez sur :

FOOTBALL - Les trois clubs français se sont imposés, mardi et mercredi, lors de la troisième journée de la Ligue des champions.

Carton plein pour les clubs français. Pour la quatrième fois dans l'histoire de la Ligue des champions, les clubs français se sont tous imposés. Ainsi, après la victoire de Lyon à Liverpool (2-1), mardi, Bordeaux et Marseille ont imité l'OL en s'imposant face au Bayern (2-1), et à Zurich (1-0).Les trois représentants tricolores engagés mardi et mercredi en Ligue des champions ont redonné un peu de baume au coeur aux habituels déçus des soirées européennes. Les voilà plus que jamais relancés dans la course au Top 16 puisque après Lyon à Liverpool (2-1), Bordeaux, face au Bayern Munich (2-1), et Marseille, à Zurich (1-0), ont tous les trois triomphé. Depuis la création de la Ligue des champions, c'est seulement la quatrième fois qu'un tel carton plein est d'ailleurs réalisé. Cette statistique ne doit donc pas être minimisée car, si on excepte celui des Phocéens, les adversaires croisés lors de ces deux jours possédaient un pedigree non négligeable, même si on pourra toujours ergoter sur le fait qu'ils ne sont pas forcément dans la forme de leur vie.Un "grand chelem" qui n'étonne pas Laurent Blanc, interrogé à l'issue du succès des siens face aux Munichois. "Oui, c'est une très bonne chose, concédait ainsi le "Président". On dit que les clubs français ont du retard sur les grands clubs européens, c'est vrai, mais être un grand club ne vous donne pas de garantie." Le Bayern en a fait l'amère expérience à Chaban-Delmas, battu 2-1 par des Bordelais qui auraient même dû faire une plus grosse différence puisqu'ils ont raté deux penaltys, par Gourcuff et Jussiê.Neuf sur neuf pour l'OLDe son côté, l'OM peut enfin croire à la qualification après deux cruelles défaites inaugurales. Les Provençaux ont enfin vaincu le signe indien en s'imposant pour la première fois hors de leurs bases en Ligue des champions depuis leur fameuse victoire à Liverpool en septembre 2007. Ce court et difficile succès acquis sur la pelouse du FC Zurich (1-0), grâce à un nouveau but de Gabriel Heinze, vaut en tout cas son pesant d'or. Car la victoire milanaise à Santiago-Bernabeu a considérablement dégagé l'horizon marseillais puisque Italiens et Madrilènes ne comptent désormais plus que trois points d'avance sur les hommes de Didier Deschamps, à égalité avec les Suisses.L'Olympique Lyonnais, qui avait montré la voie en l'emportant 2-1 à Anfield Road mardi soir, est, de loin, le club placé dans les meilleures dispositions à mi-parcours, avec neuf points sur neuf possibles. Une statistique qui, sur les six dernières années, a toujours assuré un ticket pour les joutes printanières. Mais les statistiques sont faites pour tomber et les Rhodaniens le savent mieux que quiconque, eux qui ne l'avaient jamais emporté dans la Perfide Albion en Ligue des champions avant ce succès dans l'antre des Reds.