Le trésor d'Adam le Rouge

  • A
  • A
Le trésor d'Adam le Rouge
Partagez sur :

Débarqué cet été de Blackpool pour près de 8 millions d'euros après seulement une saison en Premier League, l'Ecossais Charlie Adam est déjà l'un des hommes de base de son entraîneur et compatriote Kenny Dalglish. Le milieu de terrain de Liverpool devrait enchaîner une 13e titularisation de rang dimanche lors du choc face à Manchester City.

Débarqué cet été de Blackpool pour près de 8 millions d'euros après seulement une saison en Premier League, l'Ecossais Charlie Adam est déjà l'un des hommes de base de son entraîneur et compatriote Kenny Dalglish. Le milieu de terrain de Liverpool devrait enchaîner une 13e titularisation de rang dimanche lors du choc face à Manchester City. Si vous ne suivez pas de très près l'actualité de la Premier League, le nom de Charlie Adam ne vous disait peut-être rien jusqu'à dimanche dernier. Encore titulaire dans l'entrejeu des Reds, ce polyvalent milieu de terrain s'est à nouveau montré décisif lors du succès des siens à Stamford Bridge (2-1), en étant à l'origine des deux buts de Liverpool. Et si sa popularité n'a pas (encore ?) gagné le reste de l'Europe, l'Ecossais de 25 ans, qui a disputé avec Blackpool sa toute première saison dans l'élite anglaise lors du dernier exercice, est devenu une pièce inamovible du dispositif de Kenny Dalglish, formant, en l'absence de Steven Gerrard, une improbable paire au milieu avec Lucas Leiva. "J'adore évoluer aux côtés de Charlie, avouait le Brésilien sur SkySports après la victoire à Chelsea. C'est un joueur porté vers l'offensive qui est doté d'une grande qualité de passe. Je le laisse aller devant mais quand il faut défendre il revient toujours pour m'aider." Une complémentarité naissante qui n'est certainement pas étrangère à la bonne forme d'une équipe qui, même si elle peine toujours à domicile, n'a pas perdu la moindre rencontre depuis son non-match à Tottenham, le 18 septembre dernier (0-4). "Je ne m'en contenterai pas" Titularisé douze fois sur douze en championnat, pour 2 buts et 4 passes décisives, Adam n'étonne pas son compatriote d'entraîneur, qui avait déjà essayé de le faire venir sur les rives de la Mersey en janvier dernier. "Charlie réalise ce qu'on pensait de lui quand nous l'avons recruté, déclare « King Kenny » dans les colonnes du Liverpool Echo. Il a certainement très bien joué contre Chelsea, mais rien de ce qu'il fait actuellement ne nous surprend. C'est quelqu'un que nous n'avons pas réussi à avoir l'hiver dernier. Nous avons été patient et on a obtenu une remise cet été (le coup de son transfert approchait les 8 millions d'euros, ndlr). Maintenant, je ne pense pas qu'il va s'endormir sur ses lauriers. Il veut gravir les échelons. Et nous aussi." S'il ne répondait pas à ses attentes, la légende d'Anfield n'hésiterait d'ailleurs pas à l'écarter, ce qu'il a fait le week-end dernier dans l'antre des Blues ou plaçant sur le banc d'autres recrues beaucoup plus onéreuses ou emblématiques que l'ancien capitaine des Seasiders, Jordan Henderson, Stewart Downing, Andy Carroll ou encore Jamie Carragher. Et si Charlie Adam est lui quasiment assuré de débuter et d'enchaîner une treizième titularisation de rang dimanche face au leader invaincu Manchester City, il ne se croit pas arrivé. "Il y a des joueurs de top niveau international à tous les postes ici, et il faut se battre pour sa place, souffle l'intéressé. Quand on a la chance de venir dans un tel club, c'est la récompense de plusieurs années de travail. Mais je ne m'en contenterai pas. Je veux continuer à travailler dur, rester dans l'équipe et faire du mieux possible." Une vraie work ethic (éthique de travail), comme on dit là-bas...