Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Focus ce lundi sur le nouveau couac de l'Inter Milan face à l'Udinese (0-1) et sur la révolte du Bayern Munich de Franck Ribéry. Aiyegbeni Yakubu, auteur d'un quadruplé avec Blackburn, et le Barça sont également au menu de ce tour d'Europe.

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Focus ce lundi sur le nouveau couac de l'Inter Milan face à l'Udinese (0-1) et sur la révolte du Bayern Munich de Franck Ribéry. Aiyegbeni Yakubu, auteur d'un quadruplé avec Blackburn, et le Barça sont également au menu de ce tour d'Europe. LE TOP : Bayern Munich Quand l'appétit va tout va ! Ou devrait-on dire, quand "Robbery" va tout va ! Récemment recomposé après le retour de blessure du Néerlandais, le duo Ribéry-Robben n'a pas tardé à s'illustrer face au Werder Brême (4-2), samedi, devant un public de l'Allianz Arena sensiblement conquis par la démonstration de force de ses deux protégés. En signant chacun un doublé, le Français et le Néerlandais ont permis au Bayern de reprendre sa marche en avant après les deux couacs face au Borussia Dortmund (0-1) et à Mayence (2-3) et de réinvestir son trône aux dépens des Borussen, neutralisés de leur côté par Monchengladbach (1-1). "Nous avons été meilleurs que la semaine passée. Ce n'est jamais facile contre le Werder. J'ai beaucoup apprécié notre prestation", savourait le milieu international tricolore en conférence de presse d'après-match. Percutant, incisif et décisif, l'ancien Marseillais a confirmé ses bonnes dispositions en scorant par deux fois et en provoquant le penalty du 4-1. A confirmer lors des prochains rendez-vous, face à Stuttgart et Cologne, afin d'espérer passer les fêtes de Noël au chaud... LE FLOP : Inter Milan Alors qu'il restait sur deux victoires, certes étriquées, face à Cagliari (2-1) et Sienne (1-0) en championnat, l'Inter Milan n'a pas mis longtemps à retomber dans ses travers en concédant un nouveau revers à la maison face à l'Udinese (1-0). Le penalty raté de Giampaolo Pazzini en fin de rencontre, qui aurait pu permettre aux Intéristes de repartir de Giuseppe-Meazza avec un petit point dans les bagages, est à n'en pas douter le symbole d'une formation intériste impuissante qui ne parvient pas à se sortir de la tourmente et qui reste engluée dans les profondeurs du classement général, à la quinzième place. "Nous devons rester positifs et penser à ce que l'on doit faire. Nous devons travailler, avoir confiance en ce que nous faisons et retrousser nos manches". Si Claudio Ranieri ne semble pas décidé à lâcher prise, il devrait pourtant avoir du mal à redorer un blason intériste terni par les prestations de second rang de ses protégés et à refaire ses quinze longueurs de retard sur le leader turinois. LE JOUEUR : Aiyegbeni Yakubu (Blackburn Rovers) Si le bilan comptable des Blackburn Rovers n'est guère réjouissant à l'issue de la 14e levée de Premier League, avec une dix-huitième place au classement général, il aurait pu être bien pire sans l'apport inestimable de son artificier vedette, Aiyegbeni Yakubu. Auteur d'un fantastique quadruplé face à Swansea City (4-2), le buteur nigérian a permis à sa formation de sortir la tête de l'eau et de céder sa place de lanterne rouge à Wigan. Meilleur buteur de son club avec neuf réalisations au compteur, Yakubu a inscrit près de la moitié des buts de son écurie cette saison (21) et peut se targuer de maintenir à flots un navire des Rovers bien mal embarqué depuis le début des hostilités. Pourvu que ça dure... LA PHRASE : "Le Barça est au-dessus de tout le monde", Neymar (Santos) S'il n'a officiellement pris aucune décision quant à sa future destination, affirmant que son rêve est simplement d'évoluer dans "un grand club européen", Neymar n'est vraisemblablement pas insensible au challenge proposé par le FC Barcelone. Le prodige de Santos s'est d'ailleurs surpris à vanter les mérites de la formation catalane dans les colonnes de El Mundo Deportivo. "Barcelone est une grande équipe, la meilleure du monde. Aujourd'hui, Barcelone est au-dessus de tout le monde et joue ensemble depuis très longtemps. Xavi, Iniesta et Messi sont très impressionnants, j'espère pouvoir en profiter en jouant avec eux. Tous les Brésiliens qui sont passés par le Barça ont été très heureux", a confessé l'attaquant de la Seleçao avant de livrer son pronostic en vue du prochain Clasico: "Je m'attends à un gros match parce que c'est le plus gros Clasico qui puisse exister en football. Je souhaite bonne chance aux deux équipes et que la meilleure gagne". Qui sait, peut-être fera-t-il son choix en fonction du nom du vainqueur du premier round... LA STAT : 0 Comme le nombre de buts encaissés par le Barça à la maison cette saison en championnat. Quand son meilleur ennemi madrilène a concédé sept réalisations à Santiago-Bernabeu depuis le début des hostilités, le club catalan, apparu neuf fois sur la pelouse du Camp Nou cette saison, conserve ses filets inviolés. Une performance de choix qui force l'admiration d'autant plus lorsque l'on sait que les Blaugrana pratiquent un football résolument porté vers l'offensive et qu'ils ont déjà passé 39 buts à leurs adversaires à la maison. Lionel Messi et consorts ne sont d'ailleurs pas privés pour infliger un sévère revers à l'ancien leader Levante (5-0), ce week-end. Au général, ils sont toujours relégués à six longueurs des Madrilènes, à l'aube d'un Clasio tant attendu à Santiago-Bernabeu.