Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Enterré trop vite par ses détracteurs, Frank Lampard s'est rappelé au bon souvenir de tous en inscrivant un hat-trick face à Bolton. Un tableau d'honneur qu'il partage avec le Napoli, impressionnant face à l'Inter, et la défense du Bayern Munich, imperméable depuis 1018 minutes.

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Enterré trop vite par ses détracteurs, Frank Lampard s'est rappelé au bon souvenir de tous en inscrivant un hat-trick face à Bolton. Un tableau d'honneur qu'il partage avec Naples, impressionnant face à l'Inter, et la défense du Bayern Munich, imperméable depuis 1018 minutes. LE JOUEUR : Frank Lampard (Chelsea) Décrit comme bouilli par les observateurs et utilisé avec parcimonie par André Villas Boas, qui l'utilise parfois comme joker, Frank Lampard a montré de belles ressources face à Bolton (5-1), dimanche, en réalisant un triplé revanchard. Titulaire et homme du match, le cadre des Blues est également entré dans l'histoire en devenant, à 33 ans, le cinquième meilleur réalisateur de la Premier League avec 119 réalisations. De quoi se faire le relais sur la pelouse des paroles prononcées par son entraîneur dans la semaine: "Lampard est toujours un joueur fantastique, et un acteur clé pour Chelsea. Il a commencé cinq matches et a joué 90 minutes dans quatre d'entre eux. Nous comptons sur lui." Pisté par la formation russe d'Anzhi Mahkachkala et ses pétrodollars, Lampard, piqué dans son orgueil, a apporté la plus belle des réponses à son club, dont il défend les couleurs pour la onzième année consécutive. (Coup du) Chapeau ! LE TOP : Naples Dix-sept ans. Soit une éternité que le Napoli ne s'était plus imposé à San Siro face à l'Inter. Quinze jours après avoir causé bien des misères à l'AC Milan (3-1), à domicile cette fois-ci, l'équipe de Walter Mazzarri a conjuré cette mauvaise statistique en coulant les Lombards (3-0), pourtant revigorés par la récente nomination de Claudio Ranieri. Et si les Napolitains ont vu, de leurs canapés, la Juventus reprendre leur fauteuil de leader, à la faveur d'une victoire au forceps face à l'AC Milan (2-0), ils pourront se consoler avec l'agréable sensation d'être le ténor transalpin le mieux en point en ce début de saison. Ce week-end, le club de la Campanie, appliqué derrière et inspiré devant, a encore fait forte impression, malgré l'absence de son buteur vedette Edinson Cavani, et montré sa force dans les rendez-vous importants. Peut-être la saison du sacre pour ce Napoli qui est monté d'un cran pendant l'intersaison. LE FLOP : Villarreal Personne en Espagne ne reconnait le séduisant Villarreal de la saison précédente. Celui qui avait poinçonné son billet pour la Ligue des champions avec une classe folle et sans renier ses agréables principes de jeu. Le onze de départ n'a pas beaucoup changé à l'intersaison - seul Cazorla est parti à Malaga - mais force est de constater que le sous-marin jaune prend l'eau avec une peu enviable douzième place au classement de la Liga. Vainqueur d'un seul match lors des cinq premières journées, le club valencian a encore été accroché par Saragosse (2-2), samedi, arrachant même le point du match nul en toute fin de rencontre. Une nouvelle contre-performance qui conclut une semaine chaotique avec une seconde défaite consécutive en C1, quasiment synonyme d'élimination dans un groupe A très dense (Manchester City, Bayern Munich, Naples). LA PHRASE : "Je pense encore rester trois ou quatre ans", Alex Ferguson Alors que l'on s'attendait à une entrevue confondante de poncifs et de phrases toutes faites, l'interview vérité entre Fabien Barthez et Alex Ferguson, retransmise dans Telefoot, a débouché dimanche sur une révélation importante. "Il me reste trois ou quatre ans. Je me sens en forme. Quand je partirai, je laisserai une équipe jeune et bonne qui continuera à avoir du succès avec mon remplaçant", a ainsi déclaré l'entraîneur écossais de Manchester United à son ancien joueur, désormais consultant pour TF1. "Sir Alex", aujourd'hui âgé de 69 ans, répondait ainsi à une question mentionnant l'inquiétude d'Eric Cantona pour l'avenir des Red Devils après le départ de Ferguson. En annonçant qu'il n'avait pas l'intention de rendre les clefs de l'équipe à court terme, le mythique coach mancunien a le temps de préparer sa sortie. LA STAT : 1018 Comme le nombre de minutes, toutes compétitions confondues, pendant lesquelles le Bayern Munich n'a pas encaissé de but. Tenus en échec à Hoffenheim (0-0), samedi, les Bavarois ont, certes, vu leur série de six victoires consécutives s'arrêter dans le land du Bade-Wurtemberg mais conservent néanmoins leur imperméabilité défensive. Ils peuvent ainsi remercier leur portier Manuel Neuer, encore excellent ce week-end, dont l'invincibilité dure depuis 658 minutes en Bundesliga et un revers contre Mönchenglabdach (0-1, le 7 août). Il faudra que l'ancien gardien de Schalke 04 tienne encore sa cage inviolée pendant quelques rencontres pour battre le record détenu par Timo Hildebrand, imbattable pendant 884 minutes avec le VfB Stuttgart entre les saisons 2002-03 et 2003-04.