Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Sir Alex Ferguson, manager de Manchester United, est sous la lumière des projecteurs, à l'instar de Mathieu Flamini, du Borussia Dortmund ou d'Udinese. Mais aussi du Barça, battu à Saint-Sébastien.

Chaque début de semaine, notre rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Sir Alex Ferguson, manager de Manchester United, est sous la lumière des projecteurs, à l'instar de Mathieu Flamini, du Borussia Dortmund ou d'Udinese. Mais aussi du Barça, battu à Saint-Sébastien. LA PHRASE : "C'est un match trop important pour ne pas prendre les bonnes décisions", sir Alex Ferguson, entraîneur de Manchester United Sir Alex Ferguson a bien du mal à digérer la décision prise par M. Foy de ne pas accorder un penalty à Manchester United, à la suite d'un contact entre Gaël Clichy et Michael Owen. Les Red Devils auraient alors bénéficié d'une occasion en or d'égaliser dans le choc de la 35e journée de Premier League, remporté dimanche par Arsenal (1-0). Une défaite qui permet à Chelsea de revenir à 3 points de MU au sommet du classement. Le technicien écossais ne doit pourtant pas oublier que les Gunners auraient également pu bénéficier d'un penalty, à la suite d'une main volontaire de Nemanja Vidic dans la zone de vérité. "Elle était difficile à voir", dira simplement "Fergie". Vous avez dit mauvaise foi ? LE JOUEUR : Mathieu Flamini (AC Milan) Titularisé pour la 13e fois de la saison dimanche lors de la rencontre AC Milan-Bologne (1-0), Mathieu Flamini a joué un rôle majeur dans le succès de la formation lombarde. Le milieu de terrain français âgé de 27 ans a simplement inscrit l'unique but de la rencontre et offert 8 points d'avance aux Rossoneri en tête du classement de la Serie A, à désormais trois journées du terme de la saison. La réalisation du Marseillais est importante puisque les troupes de Massimiliano Allegri n'ont plus besoin que d'un petit point pour remettre la main sur un Scudetto qui les fuit depuis 2004. LE TOP : Borussia Dortmund Attendu de longue date, le titre de champion d'Allemagne du Borussia Dortmund a été acté ce week-end. Pour ce faire, le club de la Ruhr a dominé samedi Nuremberg (2-0) et profité du faux pas de Leverkusen à Cologne (défaite 0-2) pour renouer avec les sommets du football allemand, une première depuis 2002. De quoi provoquer une véritable liesse puisque quelque 100 000 personnes ont célébré la performance des Borussen dans le centre-ville de la cité de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, jusqu'au petit matin. Ça promet dans l'optique des célébrations officielles, programmées le week-end des 14 et 15 mai, après la réception de Francfort dans le toujours bouillant Signal Iduna Park... LE FLOP : Udinese Invaincu entre la 18e et la 30e journée de Serie A et 4e au classement après cette bonne série, l'Udinese connait un sérieux trou d'air. Les Bianconeri ont enregistré dimanche une quatrième défaite sur leurs cinq derniers matches, en prenant l'eau sur le terrain de la Fiorentina (2-5). Pire, les coéquipiers du virevoltant Alexis Sanchez ont perdu la 4e place, synonyme de tour de barrages de la Ligue des champions, chipée par la Lazio Rome. La formation du Frioul aura néanmoins l'occasion de reprendre son bien lors de la prochaine journée, les Zebrette accueillant les Biancocelesti dans leur antre, le stade Friuli. LA STAT : 31 Comme le nombre de matches durant lequel le FC Barcelone n'a pas connu la défaite en Liga. Battu samedi sur la pelouse de la Real Sociedad (1-2), le club catalan n'avait plus enregistré le moindre revers en championnat d'Espagne depuis le succès surprise de Hercules Alicante au Camp Nou (2-0), le 11 septembre dernier. Du coup, les joueurs de Josep Guardiola échouent à une longueur du record détenu par...la Real Sociedad, club basque qui était resté invaincu 32 matches lors de l'exercice 1979-80.