Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans le football européen lors du week-end écoulé. Grâce au triplé de Dirk Kuyt devant United (3-1), Liverpool a relancé l'intérêt du championnat anglais tandis que Louis Van Gaal commence à préparer ses valises à Munich. Des valises de buts que Demba Ba plante régulièrement avec West Ham depuis son arrivée en Angleterre.

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans le football européen lors du week-end écoulé. Grâce au triplé de Dirk Kuyt devant United (3-1), Liverpool a relancé l'intérêt du championnat anglais tandis que Louis Van Gaal commence à préparer ses valises à Munich. Des valises de buts que Demba Ba plante régulièrement avec West Ham depuis son arrivée en Angleterre. LE TOP : Liverpool S'il reste englué à un peu honorable sixième rang, Liverpool a réalisé une performance de choix en se payant le scalp de Manchester United (3-1), ce dimanche, à l'occasion de la 29e levée de Premier League. Une victoire de prestige qui, si elle permet aux protégés de Roy Hodgson de se refaire la cerise après deux matches sans victoire, pourrait aussi et surtout servir de déclic en cette fin d'exercice dans la course à un billet pour la Ligue Europa. Et ce sursaut d'orgueil, Liverpool le doit notamment à deux hommes, Dirk Kuyt, auteur d'un formidable coup du chapeau face à l'ogre mancunien, et Luis Suarez, dans tous les bons coups, pour le plus grand bonheur d'un kop d'Anfield conquis par la prestation de ses protégés. Nul doute que les Gunners ont également dû apprécier le scénario depuis leur canapé, bien qu'ils doivent aujourd'hui se mordre les doigts d'avoir manqué le coche face à Sunderland (0-0), 24 heures plus tôt. LE FLOP : Bayern Munich Une victoire qui compte double sur la pelouse de l'Inter Milan, en Ligue des champions (0-1), cumulée à deux larges succès face à Hoffenheim (4-0) et Mayence (3-1) en championnat, et l'on pensait le Bayern Munich guéri de ses blessures et relancé dans la course à la Ligue des champions. Que nenni ! Les deux revers successifs concédés face au Borussia Dortmund (1-3) et Hanovre (1-3) ont vite calmé les ardeurs de Bavarois, désormais largués dans le haut de tableau, à sept longueurs de la deuxième place, synonyme de place qualificative pour la Coupe aux grandes oreilles. Une nouvelle déconvenue qui place le capitaine du navire bavarois, Louis Van Gaal, dans une situation peu confortable. Bild annonce même ce lundi que si les dirigeants du Bayern ont confirmé le manager néerlandais dans ses fonctions jusqu'à la fin de la saison, il sera néanmoins prié de faire ses bagages en juin prochain. La fin de saison du Bayern s'annonce mouvementée, la Ligue des champions, elle, semble s'éloigner...à moins d'un succès dans cette édition. LE JOUEUR : Demba Ba (West Ham) Fraichement arrivé d'Hoffenheim au mercato hivernal après un feuilleton assez épique, Demba Ba s'est parfaitement adapté au championnat anglais en inscrivant quatre buts lors des trois derniers matches de West Ham. Le natif de Sèvres, en région parisienne, est même une bénédiction pour le club londonien, qui est sorti de la zone rouge ce week-end, après sa victoire sur Stoke City (3-0) et un doublé de l'attaquant sénégalais. Un joli pied de nez puisque la bonne pioche des Hammers avait été recalée lors de la visite médicale...à Stoke pour des problèmes antérieurs au genou. Depuis que Ba est titularisé à la pointe de l'attaque, West Ham n'a plus perdu une seule rencontre et croit fort en son maintien dans l'élite. De quoi mériter les louanges de son entraîneur Avram Grant : C'est un très bon joueur. Il est très difficile à marquer et il cadre souvent. C'est que l'on veut d'un attaquant." LA STAT : 83 Comme le nombre de dribbles réussis par Charles N'Zogbia cette saison. Seul Lionel Messi avec Barcelone (118) a éliminé plus d'adversaires balle au pied que le milieu français de Wigan dans les cinq grands championnats européens. Une statistique étonnante mais qui prouve bien les qualités techniques et la bonne saison réalisée par l'ancien Havrais, et ce, malgré la dernière place de son club en Premier League. L'international tricolore, titularisé par Laurent Blanc avec les Bleus contre la Norvège (11 août dernier), ne devrait pas rester longtemps dans le "Grand Manchester" s'il continue d'enchaîner ce genre de performances. Mais avant de partir dans un club plus huppé, le joueur des Latics voudra conjuguer ses arabesques avec réussite pour sauver son club de la relégation. LA PHRASE : "Pas de révolution à la Juve", Giuseppe Marotta Malgré la nouvelle défaite concédée par la Juventus face à Milan (0-1), la cinquième sur les sept derniers matches de championnat, Giuseppe Marotta, le directeur sportif bianconero, a confirmé l'entraîneur Luigi Del Neri dans ses fonctions. "Pas de révolution", s'est ainsi justifié Marotta sur la chaîne Sky Sport. "On continue comme ça. Le problème principal, à mon sens, est de donner de la tranquillité au groupe et à l'entraîneur. Ce soir, Milan était plus fort que nous." Désormais septième du classement et éliminée de la Ligue Europa, la Vieille Dame aura tout le temps de retrouver sa virginité maintenant que les places européennes se sont quasiment envolées.