Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Battu par l'Osasuna (0-1), le Real Madrid a-t-il dit adieu au titre de champion d'Espagne ? "Tout n'est pas perdu", répond Iker Casillas, qui estime que les sept points de retard sur Barcelone ne sont pas insurmontables. Autres faits marquants du week-end européen, la victoire de Fulham face à Tottenham en FA Cup (4-0) et la nouvelle défaite de la Juventus Turin.

Battu par l'Osasuna (0-1), le Real Madrid a-t-il dit adieu au titre de champion d'Espagne ? "Tout n'est pas perdu", répond Iker Casillas, qui estime que les sept points de retard sur Barcelone ne sont pas insurmontables. Autres faits marquants du week-end européen, la victoire de Fulham face à Tottenham en FA Cup (4-0) et la nouvelle défaite de la Juventus Turin. LE FLOP : Real Madrid Le titre est-il déjà joué en Liga ? Avec sept points d'avance sur le Real Madrid, défait dimanche sur la pelouse de l'Osasuna (0-1), Barcelone est en tout cas sur le voie royale. Les Merengues ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes de ne pas avoir su déverrouiller la défense de l'équipe de Pampelune, où les Madrilènes n'ont pris qu'un point lors de leurs trois derniers déplacements. "Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, demain sera un autre jour", a réagi José Mourinho. "Tout n'est pas encore perdu, a enchaîné Iker Casillas. (Sept points), c'est une différence importante mais pas insurmontable. C'est sûr qu'on a fait un pas en arrière, mais on va continuer à travailler." LE TOP : Fulham Fulham n'est pas brillant en Premier League. Mais en FA Cup, c'est une autre histoire. Après avoir cartonné le club de deuxième division de Peterborough en 32e de finale de finale (6-2), début janvier, le club londonien a mis une gifle à Tottenham dimanche après-midi en seizièmes (4-0), des buts signés Murphy, auteur d'un doublé sur penalty (12e, 14e), Hangeland (23e) et Dembele (45e). Si bien qu'à la mi-temps de la rencontre, les Cottagers avaient inscrit la bagatelle de dix buts en 103 minutes à cheval sur leurs deux derniers matches de coupe ! Une moyenne impressionnante qu'ils tenteront de conserver au pochain tour contre Bolton ou Wigan. LE JOUEUR : Mark van Bommel (AC Milan) A peine arrivé, déjà expulsé... Pour sa deuxième apparition sous le maillot de son nouveau club, l'AC Milan, le milieu de terrain Mark van Bommel a déjà écopé d'un carton rouge lors de la victoire acquise à Catane (0-2), samedi en championnat. Averti à deux reprises (33e et 54e), l'international batave de 33 ans a donc laissé ses partenaires à dix pendant plus d'une demi-heure. Heureusement sans conséquence pour les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic... "C'est un club avec une grande tradition néerlandaise", avait déclaré l'ancien joueur du Bayern Munich au moment de rejoindre les Rossoneri. Peut-être, mais Ruud Gullit, Frank Rijkaard et Marco van Basten évoluaient dans un autre registre... LA PHRASE : "Je ne vois aucun sauveur...", Klaus Allofs (Werder Brême) Le Werder Brême est à la rue. Battu sur sa pelouse par le Bayern Munich (1-3), ce week-end lors de la 20e journée de Bundesliga, le club de la Weser pointe désormais à la quinzième place du championnat, avec seulement trois longueurs d'avance sur le premier relégable, Cologne. Les partenaires du gardien Tim Wiese, expulsé en toute fin de match pour un attentat version kung-fu sur Thomas Müller, n'avaient pas été aussi mal depuis 1980. "La situation est déjà très menaçante pour nous, admet sur le site du Zeit le directeur sportif Klaus Allofs. Vu nos prochains matches, à Mayence, contre Hanovre et à Hambourg, on sait bien que ce ne sera pas facile de sortir du bas de classement. [...] Actuellement, je ne vois aucun sauveur." LA STAT : 19 (Juventus Turin) Dix-neuf, comme le nombre de buts encaissés par la Juventus Turin dans son Stadio Olimpico en seulement onze matches depuis le début de saison. En Serie A, aucune autre équipe n'est aussi perméable que le club piémontais à domicile. De là à parler de crise, il n'y a qu'un pas que la défaite subie dimanche soir face à l'Udinese (1-2) autorise à franchir. Eliminés piteusement au premier tour de la Ligue Europa, sortis dès les quarts de finale de la Coupe d'Italie - sur sa pelouse - par l'AS Roma et désormais relégués à la septième place du championnat italien, à douze longueurs de l'AC Milan, les Bianconeri se dirigent cette année encore vers une saison sans le moindre titre. Il y a le feu chez la Vieille Dame.