Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Tombeur du Werder Brême (2-0), Dortmund signe le meilleur début de l'histoire de la Bundesliga, une réussite que ne connait pas le FC Séville en Liga. En Premier League, Carlos Tevez a fait parler de lui ce week-end, mais pas sur le terrain.

Tombeur du Werder Brême (2-0), Dortmund signe le meilleur début de l'histoire de la Bundesliga, une réussite que ne connait pas le FC Séville en Liga. En Premier League, Carlos Tevez a fait parler de lui ce week-end, mais pas sur le terrain. LE TOP : Dortmund Pas plus que le Bayern Munich, Stuttgart, Wolfsburg ou Schalke 04, le Werder Brême n'a réussi à poser de problèmes à Dortmund (0-2), samedi après-midi. Sahin et Kagawa ont offert au Borussia une quatorzième victoire en championnat qui lui permet, d'une, de prendre le large en tête du classement avec onze points d'avance sur Leverkusen, de deux, de réaliser le meilleur début de saison de l'histoire de la Bundesliga avec 43 points pris en seize matches. A ce rythme, on voit mal comment le titre pourrait lui échapper au printemps prochain. LE FLOP : FC Séville Rien ne va plus à Séville. Battus sur leur pelouse de Sanchez-Pizjuan par Almeria (1-3), qui était relégable avant la rencontre, les Andalous ont subi leur sixième défaite de rang, Ligue Europa comprise. Désormais dixièmes du championnat, les partenaires de Frédéric Kanouté n'ont plus gagné depuis leur carton face à Real Union (6-1), le 10 novembre en seizièmes de finale de la Coupe du Roi. "Nous n'avons pas de chance, explique dans As l'entraîneur Gregorio Manzano. Mais le public, lui, a été à la hauteur du match." Dommage qu'il ne joue pas... LE JOUEUR : Carlos Tevez (Manchester City) Pas besoin de marquer pour faire parler de soi. Carlos Tevez le prouve. Restera-t-il à Manchester City cet hiver ? Si le club lui a déjà adressé une fin de non-recevoir, l'attaquant argentin a réitéré ses envies de départ dans un communiqué. "J'y pense depuis longtemps, déclare le buteur des Citizens. "On me prête d'être influencé par d'autres. Je voulais déjà partir cet été, mais on m'a convaincu de rester. Malheureusement, mes sentiments n'ont pas changé, ajoute-t-il. Mes relations avec certains au club sont cassées et ne peuvent être réparées." LA STAT : 16 (Juventus Turin) Seize, comme le nombre de matches consécutifs sans défaite, toutes compétitions confondues, de la Juventus Turin. Tombeurs de la Lazio Rome sur le fil grâce à des buts de Chiellini et Krasic (2-1), dimanche soir lors de la 16e journée de Serie A, les Bianconeri ont a priori un parcours de champion. Le hic, c'est qu'ils partagent bien trop souvent les points pour prétendre à mieux que la deuxième place du championnat, à six longueurs de l'AC Milan. Idem en Ligue Europa, où les Piémontais ont jusque-là disputé cinq rencontres... pour autant de nuls. LA PHRASE : "On est puissants, on l'a montré", Patrice Evra (Manchester United) Patrice Evra, qui avait animé l'avant-match du choc entre Manchester United et Arsenal en déclarant que les Gunners n'étaient qu'un "centre de formation" en crise, s'est réjoui de la victoire des Red Devils (1-0), lundi soir à Old Trafford, en clôture de la 17e journée de Premier League. "On a simplement joué notre football. Je pense qu'on est puissants et qu'on l'a montré. Je suis très heureux, a déclaré le latéral gauche français. Tout le monde est très concentré et travaille dur, et c'est pour cette raison qu'on a obtenu le résultat qu'on mérite." Ce succès, obtenu grâce à un but de Ji-Sung Park, permet aux hommes d'Alex Ferguson de prendre la tête du championnat.