Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Retrouvez ainsi le flop, le top, le joueur du week-end, sans oublier la petite phrase et la statistique. Cette semaine, la Serie A s'est fait remarquer mais pas forcément pour des raisons positives.

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. Retrouvez ainsi le flop, le top, le joueur du week-end, sans oublier la petite phrase et la statistique. Cette semaine, la Serie A s'est fait remarquer mais pas forcément pour des raisons positives. LE JOUEUR: Alessandro Del Piero (Juventus Turin) En clôturant dimanche la marque à Turin lors de Juventus-Lecce (4-0), d'un tir du gauche achevé en lucarne, Alessandro Del Piero a égalé l'illustre Giampiero Boniperti au rang de meilleur buteur de l'histoire du club piémontais en Serie A. Du haut de ses 35 ans, le capitaine historique de la Vieille Dame totalise désormais 178 réalisations dans le Championnat italien. "J'ai éprouvé une grande joie. Au-delà du chiffre, je suis très fier. Nous avons réalisé une bonne partie, dans la continuité de ce qu'on fait actuellement ", déclarait le milieu de terrain italien après le succès contre Lecce qui permet aux hommes de Del Neri de se replacer à la 5e place du classement, à cinq longueurs du leader, la Lazio Rome. Et en évoquant Boniperti: "Il m'a souvent dit que si je le dépassais, ce serait mérité. Et je suis sûr qu'il était sincère." Il Pinturicchio", qui a débuté avec le maillot bianconero le 12 septembre 1993, détient déjà le titre de meilleur réalisateur toutes compétitions confondues avec 277 buts. LE TOP: La Lazio Rome Ils vont finir par y croire. 10 ans après le dernier Scudetto décroché par leurs favoris, les supporters de la Lazio ressentent en cet automne les frémissements d'une grande émotion. Avec 16 points pris sur 18 possibles, les joueurs entraînés par Edoardo Reja carburent à un rythme e champion. Vainqueurs dimanche soir à Bari en conclusion de la 7e journée (2-0), grâce notamment à un nouveau but d'Hernanes, le talentueux Brésilien arrivé cet été en provenance de Sao Paulo ; les Romains occupent la tête de la Serie A avec deux points d'avance sur les deux clubs milanais. LE FLOP: Le public de Cagliari-Inter On aimerait bien ne plus avoir à évoquer ce genre de comportements inadmissibles mais ne rien dire pourrait signifier une forme de cautionnement. Déjà victime d'insultes racistes quand il évoluait dans le championnat espagnol, Samuel Eto'o a de nouveau été la cible de la bêtise de « supporters » de football, dimanche lors de Cagliari-Inter (0-1). Le match a été interrompu en raison de slogans racistes affichés dans les tribunes. Trois minutes après avoir donné le coup d'envoi, l'arbitre s'est approché du banc et les responsables sardes ont demandé par haut-parleur à faire cesser les slogans. On n'affirmera pas pour autant que tout le public sarde est à ranger dans la catégorie des brebis galeuses mais la Serie A nous habitue depuis longtemps à ces dérapages nauséabonds. Demandez, entre autres, à Mario Balotelli, autre joueur de l'Internazionale transféré cette saison à Manchester City. Heureusement, la journée ne s'est pas trop mal terminée pour la star camerounaise auteur du seul but de la rencontre. LA PHRASE: "Est-ce que je suis jaloux ? Oui" ; David Moyes. "Est-ce que je suis jaloux ? Oui", a répondu le manager d'Everton quand on lui demandait s'il n'enviait pas un peu son homologue de Liverpool, Roy Hodgson, qui peut désormais disposer d'une enveloppe financière confortable après l'arrivée de nouveaux propriétaires chez les Reds. Moyes nuance toutefois sa réponse: "Mais je ne changerais mon président pour personne, qu'il vienne des Etats-Unis, d'Arabie Saoudite ou de n'importe où. Mon président (Bill Kenwright) est un supporter, il est derrière le manager, il me soutient et c'est vraiment capital pour un entraîneur" de toute façon, Moyes n'envie certainement pas Liverpool que son équipe vient de battre 2-0 en championnat ; le premier derby de la Mersey remporté par Everton depuis quatre ans. LA STAT: 7 Le nombre de buts inscrits par Carlos Tevez.Alors que Manchester United s'est fait bêtement accroché à domicile par West Bromwich (2-2), l'ennemi et voisin mancunien régalait ses fans sur la pelouse de Blackpool. Carlos Tevez s'est particulièrement distingué, fort d'un doublé, pour contribuer généreusement à la victoire des Citizens (3-2), deuxièmes de la Premier League, deux points derrière Chelsea, à l'issue de la 8e journée. L'attaquant argentin, 26 ans, démarre en trombes sa deuxième saison à Manchester City, lui qui vient de porter à 30 son total de buts en championnat d'Angleterre depuis qu'il porte le maillot bleu clair. Mieux, il est devenu l'attaquant sud-américain le plus prolifique de la Premier League (56 buts en 132 matches), dépassant l'Uruguayen Gustavo Poyet. De quoi justifier amplement son brassard de capitaine.