Le Togo se retire de la CAN

  • A
  • A
Le Togo se retire de la CAN
Partagez sur :

FOOTBALL - Au lendemain de l'attaque meurtrière de son bus dans la province du Cabinda, la délégation togolaise a annoncé son retrait de la CAN.

Au lendemain de l'attaque meurtrière de son bus dans la province du Cabinda, la délégation togolaise a officiellement annoncé son retrait de la CAN qui doit débuter en Angola, dimanche.Toujours sous le choc après le mitraillage de son bus dans la province de Cabinda, vendredi, l'équipe du Togo a décidé de renoncer à sa participation à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Angola. Alors que la délégation africaine déplore la mort de trois de ses membres (l'entraîneur adjoint Abalo Amélété, l'intendant chargé de la communication Stan Ocloo, et le chauffeur du bus) et que le gardien Kodjovi Obilalé se trouve dans un état grave, le gouvernement togolais a rappelé ses joueurs, samedi, selon une information confirmée par le ministre de l'administration territoriale et porte parole du gouvernement, Pascal Bodjona. "Le Togo ne peut pas participer à la Can dans cette situation dramatique", a-t-il déclaré. Un avion présidentiel a également été affrété pour organiser ce retour, selon RFI. Alors que des pressions semblaient s'exercer sur l'équipe du Togo afin qu'elle participe malgré tout à la CAN qui doit débuter dimanche en Angola, les joueurs togolais avaient pour leur part exprimer dès le début de ce drame leur désir de se retirer de la compétition. "Je ne sais pas comment on peut faire une chose pareille. Nous étions impatients de jouer au football et d'être ensemble. Aucun de nous ne peut jouer au football maintenant. [...] Nous ne pouvons pas jouer dans ces conditions et nous voulons rentrer chez nous aujourd'hui (samedi, ndlr)", avait ainsi laissé entendre, samedi, Moustapha Salifou, milieu de terrain d'Aston Villa, sur le site internet du club anglais. Manchester City avait par ailleurs également annoncé, sur son site, le retour d'Emmanuel Adebayor.Désormais, la menace pèse sur la tenue de la CAN. Selon Jonathan Ayité, d'autres formations pourraient décider de leur retrait. "Je pense que d'autres équipes vont faire la même chose. On est en contact avec le Ghana et on discute avec certains Ivoiriens (qui figurent également dans le Groupe B, ndlr). Ils compatissent et vont être solidaires avec nous. Si on part à midi, ils partent à 13h00", a déclaré le Togolais sur RMC samedi. De son côté, la Confédération africaine de football a pourtant clairement affirmé à l'AFP, par la voix son directeur de la communication, Souleymane Habuba, vendredi, que "la Coupe [allait] avoir lieu" regrettant notamment que le Togo ait choisi de se déplacer en bus sans en informer les instances dirigeantes.Sept matches de la CAN 2010 sont programmés dans la province du Cabinda. "La seule chose que l'on puisse dire, c'est que l'incident n'a pas eu lieu dans la ville de Cabinda. On a des officiers de sécurité autour des stades et des hôtels. La CAN continue", a tenté de rassurer, vendredi M. Habuba.