Le Togo réintègre la CAN

  • A
  • A
Le Togo réintègre la CAN
@ ici en 2009
Partagez sur :

FOOTBALL - La CAF va lever la suspension qui pesait sur le Togo pour la CAN 2012 et 2014.

FOOTBALL - La CAF va lever la suspension qui pesait sur le Togo pour la CAN 2012 et 2014.La sanction était apparue bien sévère. Elle sera finalement levée. Suspendu fin janvier dernier pour les deux prochaines éditions (2012 et 2014) de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après avoir renoncé à participer à la CAN 2010, le Togo avait payé le prix fort alors même que le bus de son équipe avait été victime d'une terrible attaque dans l'enclave de Cabinda en Angola. La Fédération internationale de football association (Fifa) a annoncé, vendredi que l'équipe togolaise sera finalement autorisée à réintégrer la compétition après que le président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou, a accepté de demander au comité exécutif de l'instance de lever la sanction. Un revirement qui a été rendu possible grâce à l'intervention de Sepp Blatter, le président de la Fifa, dont le rôle de médiateur entre la CAF et de la Fédération Togolaise de Football (FTF), a été déterminant. "Je suis ravi que nous ayons pu trouver une issue favorable pour les deux parties. La victoire, aujourd'hui, est celle de l'ensemble de football, et en particulier du football africain, a déclaré le dirigeant suisse, sur le site de la Fifa.Un accord sur quelles bases ?Le 8 janvier dernier, le bus de la délégation togolaise avait été la cible d'une fusillade de la part d'indépendantistes au nord de l'Angola. Deux membres de l'encadrement avaient connu la mort dans cette attaque revendiquée par le Front de libération de l'enclave de Cabinda (Flec) tandis que le gardien remplaçant, Kodjovi Obilalé, avait lui été gravement blessé. Sous le choc, les Eperviers, après de multiples hésitations, avaient décidé de ne pas prendre part à la CAN sur demande du gouvernement togolais avant d'être disqualifiés.Une intrusion qui n'avait pas du tout été du goût de la CAF alors même qu'un conflit larvé oppose depuis plusieurs années son président au Ministre de la jeunesse et des Sports togolais, Christophe Tchao. Suspendu pour quatre ans en raison "d'interférences gouvernementales", le Togo avait saisi en appel, en février dernier, le Tribunal arbitral du sport (TAS), en vain. Le TAS avait toutefois ouvert la voie à une procédure de médiation. Si les termes de l'accord entre les différentes parties n'ont pas encore été révélés, l'hebdonmadaire panafricain Jeune Afrique révélait récemment qu'il pourrait inclure le retrait des plaintes des familles de victimes déposées devant le Tribunal de Grande Instance de Paris contre l'Etat angolais mais également contre la CAF.Le Comité exécutif devrait entériner la décision le 14 ou le 15 mai prochain selon le site de la CAF.