Le Thunder se déchaîne

  • A
  • A
Le Thunder se déchaîne
Partagez sur :

Attendue comme la série la plus indécise, la confrontation du premier tour entre le Thunder et les Nuggets tourne pour l'heure à l'avantage de la franchise d'Oklahoma, vainqueur des deux premières manches à domicile. Et si le match 1 avait été particulièrement indécis, le deuxième épisode a été dénué de tout suspense, le Thunder l'emportant en effet 106-89.

Attendue comme la série la plus indécise, la confrontation du premier tour entre le Thunder et les Nuggets tourne pour l'heure à l'avantage de la franchise d'Oklahoma, vainqueur des deux premières manches à domicile. Et si le match 1 avait été particulièrement indécis, le deuxième épisode a été dénué de tout suspense, le Thunder l'emportant en effet 106-89. Cette fois, point de polémique. Après un premier match particulièrement âpre et marqué par une claquette décisive de Kendrick Perkins qui n'aurait pas dû être validée, la Ligue prenant d'ailleurs soin de le reconnaître a posteriori, la deuxième manche de la série entre Oklahoma et Denver a en effet donné lieu à un cavalier seul du Thunder. Un quart-temps a ainsi suffi pour prendre 16 longueurs d'avance et dessiner les contours d'une victoire des plus tranquilles. "On a lâché prise d'entrée. Ils ont montré plus d'envie que nous. Ils étaient plus physiques, plus rapides et sûrement plus intelligents que nous. L'écart était trop grand et dès qu'on pouvait espérer revenir, ils nous mettaient un trois points ou prenaient un rebond offensif qui nous faisait très mal. C'était injouable." devait bien avouer George Karl après coup. D'autant plus injouable que le Thunder a avancé groupé. Après un premier match marqué par un festival du duo d'All-star Kevin Durant-Russell Westbrook, respectivement auteurs de 41 et 31 points, les deux stars d'Oklahoma sont ainsi restées plutôt discrètes. Enfin, à leur niveau.... Avec cette fois 23 et 21 points, Durant et Westbrook sont en effet restés les deux meilleurs marqueurs de la rencontre, trois autres joueurs du Thunder émargeant à plus de dix unités. Dont James Harden, 18 points au compteur, ou Serge Ibaka, auteur du seul double-double de la soirée avec 12 points et 12 rebonds. En face, seuls Ty Lawson et Raymond Felton ont fait illusion avec 20 et 16 points. Nena a bien compilé 16 points et 9 rebonds, mais l'intérieur brésilien n'a rendu qu'un piètre 2 sur 9 aux tirs et a participé, certes moins que les autres, à la faillite du secteur intérieur. Notamment au rebond, les locaux remportant la bataille 54 prises à 31. Comme un symbole de la domination du Thunder.