Le Thunder au bout de la nuit

  • A
  • A
Le Thunder au bout de la nuit
Partagez sur :

Incroyable suspense à l'occasion du match 4 de la demi-finale de Conférence entre Memphis et Oklahoma City. Malgré un départ pied au plancher des Grizzlies, le Thunder a en effet eu le dernier mot en triple-prolongation ! Porté par les 40 points de Russell Westbrook et les 35 de Kevin Durant, le Thunder l'a finalement emporté 133-123 pour revenir à 2-2 dans la série et ainsi reprendre la main.

Incroyable suspense à l'occasion du match 4 de la demi-finale de Conférence entre Memphis et Oklahoma City. Malgré un départ pied au plancher des Grizzlies, le Thunder a en effet eu le dernier mot en triple-prolongation ! Porté par les 40 points de Russell Westbrook et les 35 de Kevin Durant, le Thunder l'a finalement emporté 133-123 pour revenir à 2-2 dans la série et ainsi reprendre la main. Le Thunder ne s'en serait sans doute pas remis. Tout particulièrement Russell Westbrook. Car si Oklahoma a donc dû patienter jusqu'au bout de la nuit (1h du matin, heure locale) pour s'éviter une situation particulièrement périlleuse, c'est aussi un peu de la faute de son meneur. Avec 40 points à 15 sur 33 aux tirs, Westbrook a pourtant terminé meilleur marqueur du match, faisant mieux que son compère Kevin Durant, 35 points-13 rebonds au compteur, ou Zach Randolph, le plus en vue côté Grizzlies avec ses 34 points et 16 rebonds. Pourtant, parmi ses 18 tirs manqués, il y en a trois qui auraient pu valoir bien des regrets chez les troupes de Scott Brooks. Au total, ce sont en effet quatre balles de match que le Thunder a laissé filé. Et Westbrook en manquant trois à lui seul. Une première fois à 18 secondes de la fin du temps réglementaire, l'ancien Bruin voyant en effet son tir contré par Marc Gasol alors qu'Oklahoma avait l'occasion de prendre cinq longueurs d'avance. Puis au rideau du quatrième acte après que Mike Conley ait égalisé grâce à un tir primé enquillé avec quatre secondes à jouer, le jeune all-star manquant son tir à mi-distance. Rebelote à la fin de la deuxième prolongation, Westbrook ratant alors le panier de la gagne au buzzer après avoir remonté le terrain balle en main. Et entre-temps, c'est Kevin Durant qui avait manqué un tir primé synonyme de victoire à la dernière seconde de la première prolongation... "Cette victoire est d'autant plus agréable qu'elle a été particulièrement longue à venir, pouvait bien savourer le meilleur marqueur de la Ligue, on a manqué beaucoup d'occasions de l'emporter, mais on ne s'est jamais découragés. Il va falloir récupérer et faire preuve de la même opiniâtreté mercredi." Une opiniâtreté qui a notamment permis au Thunder de se remettre d'un début de match manqué dans les grandes largeurs. A tel point que les Grizzlies, guidés par le tandem Randolph-Gasol, en profitaient pour compter 12 longueurs d'avance à la fin du premier quart et jusqu'à 18 quelques minutes plus tard. Mais porté par une belle agressivité, synonyme de 17 lancers tentés pour 15 réussis dans le seul deuxième quart, Oklahoma ne pointait déjà plus qu'à quatre unités à la pause... Mieux, c'est ensuite le Thunder qui allait faire la course en tête, menant ainsi à son tour de dix longueurs à l'entame des cinq dernières minutes. Et si les Grizzlies parvenaient donc à arracher la prolongation, puis à faire durer le plaisir quinze minutes durant, la troisième prolongation allait leur être fatal. La faute à un terrible 1 sur 9 aux tirs qui permettait à Oklahoma de récupérer l'avantage du terrain avant une cinquième manche capitale jouée, jeudi, à domicile.