Le TFC opportuniste

  • A
  • A
Le TFC opportuniste
Partagez sur :

LIGUE 1: Défait à Toulouse (1-0) lors de la 9e journée, le PSG engrange un cinquième match sans victoire dans ce championnat.

Dominer n'est pas gagner ! Les Parisiens en ont une nouvelle fois fait la cruelle expérience ce dimanche face à Toulouse. Le club de la capitale s'est incliné sur le plus petit des scores (1-0) face à un TFC opportuniste qui a su concrétiser l'une de ses rares occasions dans ce match. Si les protégés d'Alain Casanova se donnent de l'air en bas de tableau, le PSG quant à lui s'enfonce dans une crise toujours plus profonde.Antoine Kombouaré avait prévenu ses joueurs. "Il faut être vigilant derrière pour éviter de se faire prendre en contre". Une consigne qui n'est visiblement pas bien passée, notamment en ce début de rencontre. Ce sont en effet les Toulousains qui se créent une première occasion dès la 2e minute de jeu par l'intermédiaire de l'intenable André-Pierre Gignac qui profite de la passivité de l'arrière-garde parisienne pour mystifier Traoré d'un coup de rein et enchaîner une frappe malheureusement trop écrasée pour espérer inquiéter Grégory Coupet.Le PSG ne se laisse pas pour autant démonter par cette vive entame de match des locaux et réagit 9 minutes plus tard avec une belle frappe de Luyindula des 25 mètres que Pelé, obligé de s'étendre de tout son long, détourne en corner. Dès lors, la machine parisienne semble lancée, et les coéquipiers de Sylvain Armand développent leur jeu et monopolisent le ballon. Une possession de balle qu'assoira le club de la capitale tout au long de cette première période sans pour autant inquiéter le portier toulousain mis à part sur ce coup-franc tiré plein axe par Ceara qui trouve la tête de Luyindula bien captée par un Yohann Pelé vigilant sur ce coup-là. Les deux formations se séparent sur ce score nul et vierge à la pause au terme d'une première période extrêmement pauvre en occasions de but. Ebondo donne de l'air à sa formationAu retour des vestiaires, les coéquipiers de Sissoko semblent être revenus sur la pelouse du Stadium avec de meilleures intentions. Il faut d'ailleurs un bon sauvetage de Sakho (49e) qui contre une bonne tête de Sissoko survenue à la suite d'un corner de Machado pour éviter au PSG de se faire surprendre en début de second acte. Mais comme en première période, les coéquipiers de Christophe Jallet réagissent rapidement et dès la 55e, au terme d'un bon mouvement collectif, Sessegnon, bien décalé sur le côté droit de la surface de réparation, est à deux doigts de pouvoir armer sa frappe et ainsi inquiéter le portier toulousain. Il faut un magnifique retour d'Etienne Capoue dans ses pieds pour écarter le danger. Il faut ensuite attendre la 69e minute de jeu pour voir Luyindula, bien lancé en profondeur, tromper la vigilance de Pelé mais voir son tir échouer sur le poteau. Et à trop dominer, on se laisse généralement surprendre. Cette rencontre n'a pas dérogé à la règle et ce sont les Toulousains qui, à la surprise générale, ouvrent le score à la 74e par l'intermédiaire d'Ebondo qui, bien sollicité sur le côté droit de la surface de réparation par Sissoko, ouvre son plat du pied et place le ballon dans le petit filet droit de Grégory Coupet (1-0, 74e). La rentrée d'Hoarau en fin de rencontre (82e) est anecdotique. Pelé sauvera une dernière fois sa formation en détournant un missile de Sankharé des 25 mètres en fin de match. Le PSG s'incline et poursuit sa série noire de cinq matches consécutifs sans victoire. Il n'en fallait pas plus pour plonger le club de la capitale en plein doute avant le "classico" au Vélodrome face à l'OM, dimanche prochain.