Le Taureau et le Matador

  • A
  • A
Le Taureau et le Matador
Partagez sur :

La prochaine confrontation de Ligue des champions entre le Bayern Munich et Naples, prévue mercredi soir à l'Allianz Arena, sera l'occasion d'étalonner deux des meilleurs buteurs du moment: Mario Gomez et Edinson Cavani. Meilleurs scoreurs de leur formation la saison dernière, l'Allemand et l'Uruguayen, au profil et au caractère si semblables, sont repartis sur les mêmes bases en ce début d'exercice.

La prochaine confrontation de Ligue des champions entre le Bayern Munich et Naples, prévue mercredi soir à l'Allianz Arena, sera l'occasion d'étalonner deux des meilleurs buteurs du moment: Mario Gomez et Edinson Cavani. Meilleurs scoreurs de leur formation la saison dernière, l'Allemand et l'Uruguayen, au profil et au caractère si semblables, sont repartis sur les mêmes bases en ce début d'exercice. Ces deux hommes-là sont fait du même bois. Celui du chêne, à la fois résistant et combustible, embrasant les filets à chaque mèche allumée. A 26 et 24 printemps, Mario Gomez et Edinson Cavani, alias le "Taureau" et le "Matador", font désormais partie de la trempe des buteurs de classe mondiale. Le résultat d'une dernière saison exceptionnelle qu'ils auront marqué de leur empreinte XXL avec 28 et 26 réalisations respectives et le statut d'homme providentiel de leur équipe. Mais ces deux goleadors ne partagent pas uniquement cet état d'homme de surface, ils renvoient aussi une image de tueur au sang-froid qui se repose avant tout sur le bienfait du collectif. Un tempérament un peu lisse, loin de l'individualisme de certains ou de l'obsession du but d'autres. Des cas un peu à part dans la confrérie des grands buteurs. Mario Gomez: Bayern Munich ; 10 matches-12 buts en Bundesliga ; 3 matches-2 buts en Ligue des champions. Ce week-end, le grand attaquant allemand, d'origine grenadine, a inscrit ses 49e et 50e buts en Bundesliga sous le maillot du Bayern. En deux saisons complètes et 72 apparitions. Et encore, son premier exercice laborieux en Bavière (10 buts en 29 rencontres) atténue les performances célesto-cosmiques de ces dix-huit derniers mois. Depuis la fin de cette longue période d'acclimatation, le "Taureau", débarqué tout droit de Stuttgart avec un CV en or, est devenu le finisseur officiel du championnat allemand, passant un cap dans sa froide capacité à glisser au fond des filets tout ce qui traîne dans la surface de réparation. De là à y voir l'héritier d'un certain Gerd Müller ? L'ancien bombardier de la Mannschaft le pointe en tout cas comme le favori pour battre son record de 40 buts en une saison de Bundesliga, qui tient depuis 1971-72. "Il est capable de battre mon record, il n'y a pas de doute là-dessus. Je serais d'ailleurs très heureux que ce soit un joueur du Bayern qui le batte" a déclaré la légende allemande au German Daily Bild. Ce record, longtemps inaccessible, est en tout cas dans les cordes d'un Gomez, qui explose tous les interdits avec les Bavarois avec 12 réalisations en dix parties. Edinson Cavani: Naples ; 8 matches-4 buts en Serie A ; 3 matches-2 buts en Ligue des champions. Si le nom de Gomez est désormais associé à celui de Müller, Edinson Cavani doit lui aussi supporter les comparaisons avec une autre légende du football. Tout est prétexte pour, à commencer par le nombre 87, année de sa naissance et date du premier Scudetto de Diego Maradona sauce napolitaine. Pourtant, les deux Sud-américains n'évoluent pas dans le même registre sur le terrain (Cavani joue dans une position plus avancée que son aîné) comme en dehors (Cavani, fidèle des évangélistes "Athlètes du Christ", a une vie bien rangée et très pieuse). Mais ils portent les Partenopei au sommet, avec une adresse exceptionnelle. "Diego est un joueur très difficile à imiter, s'époumone à dire l'Uruguayen. C'était une idole, et comme le disent les Napolitains, il était le Dieu de la ville." "El Matador", quasiment inconnu au bataillon avant son arrivée en Campanie, ne se rend pourtant pas service en faisant tomber les barrières les unes après les autres. Après avoir inscrit 26 buts en Serie A, dont plusieurs triplés contre de grosses cylindrées, et 7 en Ligue Europa la saison dernière, Cavani a inscrit le premier but de Naples en Ligue des champions contre Manchester City. Depuis, il a récidivé face à Villarreal et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.