Le Stade Toulousain au forceps

  • A
  • A
Le Stade Toulousain au forceps
Partagez sur :

Toulouse a signé une victoire importante ce dimanche face à Castres (23-16), en clôture de la 15e journée de Top 14. Bousculés par le CO, les Toulousains ont trouvé les ressources pour s'imposer et ainsi prendre le large en tête du classement. Après la défaite de Montpellier face au Racing (28-16), les Rouge et Noir comptent six points d'avance.

Toulouse a signé une victoire importante ce dimanche face à Castres (23-16), en clôture de la 15e journée de Top 14. Bousculés par le CO, les Toulousains ont trouvé les ressources pour s'imposer et ainsi prendre le large en tête du classement. Après la défaite de Montpellier face au Racing (28-16), les Rouge et Noir comptent six points d'avance. Le Stade Toulousain n'a pas raté le coche. La défaite de son dauphin montpelliérain sur la pelouse du Racing-Métro (28-16) offrait une belle occasion à Toulouse de prendre le large en tête du classement en cas de succès face à Castres. Mission accomplie pour les hommes de Guy Novès qui s'imposent 23-16, en clôture de la 15e journée de Top 14. Un succès qui leur donne désormais cinq points d'avance sur les Héraultais et les Racingmen. De bon augure avant d'affronter le Stade Français le week-end prochain. Les Castrais, eux, n'ont pas à rougir de leur performance et quittent la Ville rose avec le point de bonus défensif. Il y avait de la revanche dans l'air au Stadium. Les Castrais n'ont pas oublié le barrage de la saison dernière, quand ils avaient largement plié face aux Toulousains (35-12), et les hommes de Guy Novès souhaitaient effacer la défaite concédée au match aller à Béziers (22-16). Intraitable à domicile depuis le début de l'exercice 2010-11 (sept victoires en sept matches), Toulouse partait avec la faveur des pronostics, d'autant que le CO n'a pas remporté un seul match à l'extérieur lors de la phase aller. Pourtant, l'envie était manifestement plus grande du côté des Tarnais, plus conquérants et efficaces dès qu'une ouverture se présentait. Pour le CO, courber l'échine n'avait alors rien de rédhibitoire. Le scénario de la première période le confirmait puisque, dominés territorialement, les hommes du duo Travers-Labit profitaient d'une conquête adverse déficiente pour marquer de précieux points. D'abord grâce à la botte toujours précise de Romain Teulet, puis un essai en coin de Marc Andreu (7-13, 21e). Maxime Médard, qui aplatissait dans l'en-but au terme d'une belle action des trois-quarts toulousains, avait placé son équipe sur de bons rails en début de match (7-0, 4e). Avant que les Haut-Garonnais ne gâchent trop de cartouches, notamment en mêlée et en touches. Si Vincent Clerc quittait au sprint ses partenaires en seconde période pour venir au chevet de sa compagne, donnant au même instant naissance à leur premier enfant, le Stade Toulousain accouchait d'une prestation plus aboutie après le repos. Le sérieux retrouvé des Rouge et Noir trouvait sa récompense autour de l'heure de jeu avec une pénalité de David Skrela, auteur de 13 points au pied, et un essai en force du capitaine Thierry Dusautoir (23-16, 62e). Le Stade Toulousain, même poussif, est bien le patron du Top 14.