Le Stade Français inconstant

  • A
  • A
Le Stade Français inconstant
Partagez sur :

Vainqueur de Montpellier samedi dernier, le Stade Français semblait avoir retrouvé des couleurs après un départ difficile. Mais les Parisiens ont rechuté mercredi lors de la réception de Montauban (35-40). L'Usap suit à un point après son succès face à Brive (21-9), lors de cette 4e journée du Top 14. Le Stade Toulousain est co-leader du championnat avec Toulon, suite à son court succès sur Bayonne (21-17). Biarritz a dû se contenter du point de bonus défensif à Montpellier (22-18), alors que Bourgoin retrouve le sourire avec sa victoire contre le Racing (17-13).

Vainqueur de Montpellier samedi dernier, le Stade Français semblait avoir retrouvé des couleurs après un départ difficile. Mais les Parisiens ont rechuté mercredi lors de la réception de Montauban (35-40). L'Usap suit à un point après son succès face à Brive (21-9), lors de cette 4e journée du Top 14. Le Stade Toulousain est co-leader du championnat avec Toulon, suite à son court succès sur Bayonne (21-17). Biarritz a dû se contenter du point de bonus défensif à Montpellier (22-18), alors que Bourgoin retrouve le sourire avec sa victoire contre le Racing (17-13).STADE FRANÇAIS-MONTAUBAN: 35-40Voir: La feuille de matchMontauban s'offre le Stade FrançaisStade Français-Montauban ou un match au deux visages. Après une première période qui s'est résumée à une accumulation de fautes de mains et une avalanche de points au pied, Montauban a réussi à préserver une victoire (40-35), qui sanctionne l'indiscipline parisienne.Cédric Rosalen a inscrit deux transformations et sept pénalités, répondant aux deux transformations, cinq pénalités de Noël Oelschig et les deux drops, superbes, de Lionel Beauxis. Mais le buteur Montalbanais a pu compter sur ses coéquipiers, qui ont franchi la ligne à trois reprises par Balan (14e), Cassin (43e) et Lespinas (55e). C'est donc le MTG qui s'impose et remporte ainsi les quatre points d'une victoire bonifiée. Le week-end de repos aura fait du bien aux visiteurs qui ont su faire la différence grâce à leur solidarité et leur courage.Les 40 points encaissés mettent en lumière la fébrilité de la défense du Stade Français, qui a déjà encaissé 126 points en quatre rencontres. Inquiétant à quelques jours du déplacement à Biarritz. De son côté, Montauban se donne un peu d'air et lance, enfin, sa saison avant la réception de Toulon.Prochains matches: Biarritz-Stade Français ; Montauban-ToulonTOULOUSE-BAYONNE: 21-17Voir: La feuille de matchService minimum pour ToulouseLe Stade Toulousain s'est imposé difficilement face à Bayonne (21-17) à Ernest-Wallon. Si les hommes de Guy Novès ouvrent bien la marque grâce à une pénalité d'Elissalde (3-0, 13e), ce dernier se fait contrer par Mazars qui met les cannes avant de transmettre à son ailier, Bolavucu, qui aplatit sans frémir (3-7, 16e). Toulouse tente alors de réagir mais son jeu reste stérile avec bien trop de latéralité pour inquiéter une défense bayonnaise attentive. C'est finalement une nouvelle fois Mazars qui va intercepter une passe de Michalak pour aller aplatir et inscrire le deuxième essai en contre des Basques, juste avant la mi-temps (6-14, 40e).Au retour des vestiaires, tandis qu'Elissalde fait preuve de maladresse au pied, les hommes de Richard Dourthe font eux dans l'indiscipline, notamment en mêlée et se font sanctionner d'un essai de pénalité (13-14, 57e). Les Rouge et Noir prennent alors l'emprise sur le jeu et se voit récompenser par un essai en bout de ligne de Sowerby, entaché d'un passage en touche, qui scelle la victoire toulousaine (21-14, 73). Une dernière pénalité de plus de cinquante mètres du jeune Robert permet tout de même aux Bayonnais d'assurer le point de bonus défensif (21-17, 80e). Sans se rassurer, Toulouse empoche les quatre points, tandis que Bayonne peut regagner le Pays basque frustré.Prochains matches: Clermont-Toulouse ; Bayonne-BourgoinBOURGOIN-RACING: 17-13Voir: La feuille de matchBourgoin respireLibéré d'un poids après l'annonce de la reprise du club jusqu'en fin d'exercice par Gaston Maulin, Bourgoin l'emporte laborieusement face au Racing-Metro 92 dans son antre de Pierre-Rajon (17-13)Si le début de match est soporifique, les expulsions temporaires et presque simultanées des Parisiens Gaugau (21e) et Raiwalui (25e) permettent aux Berjalliens de concrétiser leur légère domination grace à un essai de pénalité transformé (7-0, 26e). Quelques minutes plus tard, Fortassin passe une pénalité pour le Racing (7-3, 32e) et permet à son équipe d'y croire encore lorsque la pause intervient.La seconde période débute en fanfare pour Bourgoin qui s'offre un essai de Vulivuli (43e) mais rapidement, le Racing refait surface et enchaine les points, l'essai de Lorée (63e) succédant à la pénalité de Fortassin (59e). La bonne opération est là pour les visiteurs qui craquent finalement sur une ultime pénalité de Boyet (17-13, 68e) et laissent filer la victoire. Bourgoin empoche les quatre points de la gagne qu'il offrira surement à Gaston Maulin.Prochains matches: Bayonne-Bourgoin ; Racing-PerpignanMONTPELLIER-BIARRITZ: 22-18Voir: La feuille de matchLe BO toujours dans le douteMontpellier remporte son deuxième succès à domicile de la saison, devant un Biarritz largement remanié au coup d'envoi (22-18). La première période est relativement pauvre en intentions de jeu et les Héraultais maîtrisent complètement le cuir, en même temps qu'ils concrétisent au tableau d'affichage grâce à la botte impeccable de Paillaugue (9e, 17e, 23e, 35e). Les Biarrots attendent eux plus d'une demi-heure pour débloquer leur compteur, sur une pénalité de Courrent (33e) et les locaux rentrent plutôt tranquilles au vestiaire (12-3).Juste après une nouvelle réduction du score de Courrent en début de seconde période (50e, 12-6), Tomas profite d'une incompréhension générale des Basques pour filer à l'essai, sur l'engagement (51e, 19-6). Les visiteurs se réveillent juste à temps pour engranger le bonus défensif, grâce à deux essais d'August (76e, 22-11) et Brusque en fin de partie (80e+1, 22-18). Trop tard cependant pour espérer mieux, alors qu'un essai a également été bêtement refusé à Taele pour hors-jeu, sur une situation de trois contre un (79e). Montpellier s'est fait peur, mais remonte au huitième rang avec huit points. Biarritz peut largement regretter de ne pas avoir joué plus tôt, même si les cadres ne sont entrés qu'en seconde période. Le BO prend tout de même un point, et se classe à la neuvième place avec sept points.Prochains matches: Castres-Montpellier ; Biarritz-Stade FrançaisPERPIGNAN-BRIVE: 21-9Voir: La feuille de matchL'Usap solideL'Usap sans trembler!Perpignan, le champion de France en titre, est venu à bout sans problème (21-9) d'une équipe briviste courageuse mais par trop fautive pour espérer un meilleur résultat.Orquera ouvre pourtant la marque dans ce match suite à une pénalité (2e) mais l'Usap, vexée, réagit bien vite en marquant un essai tout en finesse par David Marty (8e), transformé par Laharrague (7-3). Les Corréziens, biens dans le match, répliquent par un drop de leur arrière Goode (16e).Les deux formations se donnent sans compter dans cette première période. Perpignan reprend un petit avantage par une pénalité de son buteur Laharrague (18e). Mais là encore, les Brivistes ne veulent pas lâcher le morceau, témoin cette nouvelle pénalité d'Orquera (10-9, 21e).C'est le moment que choisit l'Usap pour breaker son adversaire. D'abord par un superbe essai millimétré de Manas (28e) transformé par Laharrague. Et puis juste avant la pause par une nouvelle pénalité de Laharrague (35e). A 18-9, la cause semble entendue, d'autant que Laharrague ajoute trois nouveaux points (21-9, 61e) lors d'une seconde période décevante. Perpignan tient son succès même si le bonus offensif est manqué de peu.Prochains matches: Racing-Métro 92-Perpignan ; Brive-Albi