Le sourire de Rezaï, les larmes de Bartoli

  • A
  • A
Le sourire de Rezaï, les larmes de Bartoli
Partagez sur :

TENNIS - Aravane Rezaï a battu, sur abandon, Marion Bartoli, en finale du tournoi des champions de Bali, dimanche.

Et la lauréate du premier tournoi des champions de la WTA est... Aravane Rezaï. Donnée outsider de la finale 100% française qui l'opposait ce dimanche à Bali à sa compatriote Marion Bartoli, la Stéphanoise a clôturé la saison sur une bonne note en s'adjugeant, sur abandon alors qu'elle menait une manche à rien (7-5), son deuxième titre de l'année. Elle va entrer pour la première fois de sa carrière dans le Top 30.La saison 2009 s'est terminée d'une manière bien différente pour Aravane Rezaï et Marion Bartoli, adversaires dimanche à Bali en finale du dernier tournoi de l'année. La première y a remporté son deuxième titre en 2009 après les Internationaux de Strasbourg. La seconde, tête de série n°1 de cette nouvelle épreuve réunissant douze joueuses dont dix ayant gagné au moins un titre au cours de la saison, a quitté l'Indonésie en larmes après avoir dû abandonner à l'issue du premier set en raison d'une douleur à la cuisse gauche. Bartoli était la mieux entrée dans cette finale 100% française entre deux joueuses qui avaient remporté leurs deux matches de poule avant de se balader hier en demi-finale. Breakant au cinquième jeu, la n°1 française servait pour le gain de la première manche à 5-4. N'ayant pas réussi à rafler la mise, l'Auvergnate jetait l'éponge deux jeux plus tard. Après s'être fait manipuler la cuisse à 5-6 et 15/40 sur sa mise en jeu, Bartoli revenait sur le court mais servait une double-faute offrant le set sur un plateau à Rezaï (7-5). Au changement de côté, Bartoli mettait les pouces.Rezaï: "Je peux être une bien meilleure joueuse""C'est très surprenant que le match se finisse comme ça, je suis vraiment désolée pour elle, commentait Rezaï après coup. J'espère que ce n'est pas une blessure grave." En attendant d'en savoir plus sur le mal dont souffre Bartoli, sachant qu'elle aura le temps de s'en remettre durant les deux mois qui séparent le début de la saison prochaine, la lauréate du jour pouvait se féliciter d'empocher 600 points WTA, plus que ceux attribués pour un quart de finale du Grand Chelem (500), qui vont lui permettre d'entrer pour la première fois dans les Top 30 mondial. "Je me suis prouvée que je pouvais occuper un bien meilleur classement et que je peux être une bien meilleure joueuse sur le circuit", explique la Forezienne. A 22 ans, celle qui s'était fait connaître très jeune grâce à la puissance de ses coups a franchi un nouveau palier cette saison. "J'ai aussi prouvé à beaucoup de monde - ma famille, mes parents, mon coach - que je peux faire de mieux en mieux." A confirmer après des vacances qui commencent on ne peut mieux.