Le soleil s'est levé sur Dortmund

  • A
  • A
Le soleil s'est levé sur Dortmund
Partagez sur :

En progrès manifestes ces deux dernières saisons, Dortmund est peut-être en passe de se refaire une place au soleil outre-Rhin. Actuels dauphins d'inattendus Mayençais, les joueurs du Borussia, forts de cinq succès en six journées, réalisent le meilleur départ de l'histoire de leur club en Bundesliga. Une dynamique à entretenir ce week-end face à un Bayern mal en point. Avec un nouveau coup d'éclat de Shinji Kagawa à la clef ?

En progrès manifestes ces deux dernières saisons, Dortmund est peut-être en passe de se refaire une place au soleil outre-Rhin. Actuels dauphins d'inattendus Mayençais, les joueurs du Borussia, forts de cinq succès en six journées, réalisent le meilleur départ de l'histoire de leur club en Bundesliga. Une dynamique à entretenir ce week-end face à un Bayern mal en point. Avec un nouveau coup d'éclat de Shinji Kagawa à la clef ? Au bord du gouffre il y a quelques années encore, menacé de banqueroute et tombé bien bas dans la hiérarchie germanique, le Borussia Dortmund s'est assurément refait une santé. Sixième en 2009, cinquième la saison passée, le club de la Ruhr s'est assaini et récolte enfin les fruits d'une politique de rigueur lourde à assumer de prime abord. Les sacrifices digérés, voici le champion d'Europe 1997 prêt à reconquérir le devant d'une scène nationale déserté depuis 2002, date du dernier sacre des Schwarz-Gelben (noirs et jaunes) au faîte de la Bundesliga. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Alors que se présente sur leur pelouse ce week-end un Bayern flanqué du plus mauvais début de saison de son histoire depuis 1977 (seulement huit points en six levées), les joueurs de Jürgen Klopp évoluent dans les hautes sphères du classement, portés par une série de cinq victoires consécutives à peine nuancée par le faux départ subi devant Leverkusen au Signal Iduna Park (0-2). Stuttgart (1-3), Wolfsburg (2-0), Schalke 04 (1-3), Kaiserslautern (5-0) et Sankt Pauli (1-3) ont tour à tour chuté devant les Borussen, permettant ainsi à Dortmund de bâtir la rampe de lancement la plus solide et prometteuse de son histoire en Bundesliga. Kagawa, la bonne pioche du Borussia Las pour le Borussia, Mayence fait plus fort encore, avec six victoires en autant de journées et la perspective d'égaler samedi la plus fameuse entrée en matière jamais enregistrée dans le championnat allemand - oeuvre cosignée par le Bayern 1995-1996 et le Kaiserslautern de la saison 2001-2002 (sept succès d'entrée). Résultat, le BVB ne pointe qu'en deuxième position - un honneur que le club n'avait toutefois plus connu depuis sept ans, au soir du troisième acte de l'exercice 2003-2004. De quoi raviver la flamme entretenue par les 75000 inconditionnels (dont près de 50000 abonnés !) qui se massent dans les tribunes de l'ancien Westfalenstadion à chacune des réceptions du Borussia. Cette ferveur jamais démentie qui fait de Dortmund le club le plus soutenu d'Europe à domicile, il est un nouveau venu qui l'attise cette saison: le phénomène nippon Shinji Kagawa. En l'espace de six matches de championnat, l'intéressé a déjà trouvé la faille à quatre reprises, dont un doublé inscrit à Gelsenkirchen, lors du derby de la Ruhr, qui a définitivement conquis les supporters locaux. Sans compter ses deux réalisations en tour préliminaire de la Ligue Europa. Testé par le FC Barcelone et le Real Madrid l'hiver dernier, l'international japonais de 21 ans (15 capes déjà) a finalement franchi le pas entre Osaka et Dortmund il y a quatre mois, moyennant une indemnité probablement déjà amortie de 40 millions de yens (environ 350000 euros). Comme l'an dernier avec le Paraguayen Lucas Barrios, Michael Zorc, le directeur sportif et ancien libero du Borussia, a manifestement vu juste. Et cette clairvoyance permet au BVB de redorer saison après saison son blason. Jusqu'à redevenir le premier rival du Bayern ? Ce dernier pourra toujours espérer un coup d'éclat ce week-end en constatant que le FC Séville est parvenu jeudi en Ligue Europa à braquer le Borussia chez lui (0-1)...