Le roi James a frappé

  • A
  • A
Le roi James a frappé
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Les Cavs ont battu les Knicks (113-106), grâce à un LeBron James étincelant.

NBA - Les Cavs ont battu les Knicks (113-106), grâce à un LeBron James étincelant. Le match de la nuit Il devient décidément difficile de ne pas se répéter dès qu'il s'agit de relater les dernières performances des Cavaliers en général et de LeBron James en particulier. Car face aux Knicks, les Cavs ont donc enchaîné un onzième succès consécutif, confortant ainsi un peu plus leur statut de leader de la Ligue, et King James a sans doute achevé de convaincre les dirigeants new yorkais d'en faire leur priorité de recrutement l'été prochain. Comme s'il en était besoin... King James a en effet signé un nouveau festival face à ses victimes préférées. Le joueur à tout bien faire de l'Ohio ne s'est pas contenté de passer 47 points à la défense new yorkaise, rendant un réussi 17 sur 31 aux tirs et ajoutant 8 rebonds et 8 points pour achever sa démonstration. Il a surtout livré un véritable récital au cours de la première période, inscrivant 24 points à la suite en à peine plus de cinq minutes ! Le MVP de la Ligue a notamment enchaîné quatre tirs primé de rang à la fin du premier quart, dont deux à plus de dix mètres pour terminer à 8 sur 11 lors de l'acte inaugural. Les Français Nouvelle soirée difficile pour la colonie tricolore. La défaite a en effet été le plus souvent au rendez-vous pour les Français sur le pont ce samedi. Certains n'ont pourtant pas démérité à l'image de Boris Diaw face à La Nouvelle-Orleans. L'ancien Palois a certes été fâché avec son tir puisqu'il a terminé avec un modeste 2 sur 9 aux tirs, mais sa polyvalence lui a néanmoins permis de compiler 10 points, 8 rebonds et 6 passes. Il en aurait pourtant fallu encore plus pour éviter la défaite à ses Bobcats, les Hornets venant s'imposer 98-104 à Charlotte. Défaite également pour Nicolas Batum, sorti du banc pour jouer 24 minutes face aux Lakers mais qui n'a pas été en réussite avec 8 points à 3 sur 9 aux tirs et 2 rebonds. Et pour leur 40e anniversaire, nul doute que les Blazers espéraient mieux, les champions en titre venant l'emporter en Oregon 82-99 malgré l'absence de Kobe Bryant. Ronny Turiaf et les Warriors n'espèrent plus grand-chose. Face au Thunder, Golden State a en effet encaissé une huitième défaite consécutive, s'inclinant 95-104 après avoir craqué au retour des vestiaires. Et remisé sur le banc pour l'occasion, le Martiniquais n'a guère eu l'occasion de briller puisqu'il n'a eu droit qu'à 13 minutes de jeu pour 2 points, 3 rebonds et 3 passes. Aussi faut-il se tourner du côté des Spurs pour trouver trace d'un Français avec le sourire. Non seulement San Antonio est allé s'imposer chez les Clippers 81-98, ruinant ainsi les débuts de Kim Hugues sur le banc de l'autre franchise de L.A., mais Tony Parker a également été particulièrement à son avantage. Le meneur tricolore a en effet compilé 14 points à 6 sur 12 aux tirs et surtout 14 passes, terminant à une offrande de son record en carrière, posté il y a trois ans face à ces mêmes Clippers.