Le réveil des Verts

  • A
  • A
Le réveil des Verts
Partagez sur :

Auteur d'un début de saison calamiteux, Saint-Etienne a relevé la tête samedi à l'occasion de la réception de Grenoble (1-0), lors de la 4e journée de Ligue 1. Les Verts se sont imposés grâce à un but de Christophe Landrin. C'est la quatrième défaite consécutive des Isérois qui n'ont toujours pas marqué le moindre point.

Auteur d'un début de saison calamiteux, Saint-Etienne a relevé la tête samedi à l'occasion de la réception de Grenoble (1-0), lors de la 4e journée de Ligue 1. Les Verts se sont imposés grâce à un but de Christophe Landrin. C'est la quatrième défaite consécutive des Isérois qui n'ont toujours pas marqué le moindre point.Pas d'envahissement de terrain ce week-end à Saint-Etienne. C'est déjà une bonne nouvelle. La victoire contre Grenoble (2-0), samedi soir lors de la quatrième journée de Ligue 1, en est une autre. Si Alain Perrin va, comme la semaine passée après le revers face à Boulogne-sur-Mer (0-1), s'expliquer avec les supporters du club à l'issue du match, il aura le sourire. Car ces trois points, les premiers cette saison dans le Forez, font un bien fou aux Verts. Au classement comme dans les têtes.L'entraîneur stéphanois, qui voulait absolument éviter de parler de crise en martelant dans les médias qu'il n'avait jusque-là pas pu compter sur un effectif au complet, n'avait cette fois plus d'excuse. Avec Sanogo aligné en pointe au côté d'Ilan, de retour de blessure, il pouvait compter sur une attaque enfin digne de ce nom. Il lui manquait encore quelques titulaires en puissance, notamment Perrin dans l'entrejeu, et le nouveau Bergessio, pas encore qualifié. Mais l'ensemble était cohérent. Les Isérois s'en sont aperçus sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Pris à la gorge d'entrée de match, ils ont subi les assauts adverses sans vraiment parvenir à se montrer dangereux. Une surprise vu les difficultés de l'ASSE en défense ces derniers temps.Grenoble toujours à zéroIl y a donc des motifs de satisfaction du côté de Saint-Etienne. Ça aussi, c'est nouveau. Et ça rassure certainement les supporters du club, venus en nombre ce samedi malgré leur mécontentement d'il y a une semaine. La maîtrise collective des Verts, qui ont monopolisé le ballon en première période, a été récompensée avant la demi-heure de jeu quand, sur une remise en retrait de Sanogo suite à une action d'école, Landrin a ouvert le score (1-0, 23e). Un but mérité tant les Stéphanois ont dominé leur sujet en multipliant les centres et occasions franches, par exemples Payet (15e, 61e), Mirallas (28e), Ilan (30e) et Sanogo (43e), qui ont tour à tour manqué de réalisme devant la cage de Viviani.Ces bonnes intentions, Saint-Etienne les avait également eues contre les Boulonnais avant de se faire piéger. Ce qui n'avait pas été le cas lors des deux premières sorties de la saison, face à Nice (0-2) et sur la pelouse de Toulouse (1-3). De là à dire que les Verts sont guéris, ce serait encore prématuré. Mais ils sont en tout cas en nets progrès. Janot a apprécié. Lui qui depuis le coup d'envoi du championnat avait eu beaucoup de travail à abattre sur sa ligne, a été plutôt tranquille, malgré des tentatives de Ljuboja (56e), avec quelques arrêts mineurs à effectuer. Le Chaudron ne s'en plaindra pas. Les hommes de Macha Bazdarevic, qui avaient réussi la saison dernière un début de parcours surprenant, n'ont eux toujours pas pris le moindre point. L'ASSE est, pour une fois, le bon exemple à suivre.