Le réveil de Mathieu

  • A
  • A
Le réveil de Mathieu
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - PHM retrouve des couleurs grâce à sa victoire sur Ferrer.

WIMBLEDON - PHM retrouve des couleurs grâce à sa victoire sur Ferrer.On l'avait quitté dépité à Roland-Garros, contraint à l'abandon dès le premier tour en raison de soucis gastriques. On a retrouvé un Paul-Henri Mathieu nouveau à Wimbledon. Le Français, qui n'avait plus été aussi mal classé depuis 2005 (66e cette semaine), s'est invité samedi en deuxième semaine de la troisième levée du Grand Chelem de la saison. Un véritable exploit vu le désert traversé par PHM depuis de longs mois. Stoppé par une pubalgie en début d'année, l'Alsacien n'avait gagné qu'un match en 2010, contre Benjamin Becker à Indian Wells. En cinq jours, il vient d'en remporter trois fois plus. Après Marc Gicquel et Mikhail Youzhny, c'est Thiemo De Bakker qui a fait les frais de la résurrection de Mathieu (7-6, 7-6, 6-7, 6-4). Hier, le Strasbourgeois s'était sorti des griffes de Youzhny, son pire cauchemar, après avoir été mené 3-0 dans la manche décisive. Cet après-midi, sur le court n°5, il a encore démontré que ses nerfs étaient solides, en se remettant bien de la perte du tie-break du troisième set au cours duquel il s'était procuré deux balles de match. Sur la première, le retour de De Bakker heurtait la bande du filet avant de retomber juste derrière... Avant de céder cette manche, le protégé d'Olivier Malcor avait empoché les deux premières, également conclues au jeu décisif. A chaque fois, "Paulo" avait mieux négocié les points cruciaux, refusant de reculer contre un adversaire à la lourde frappe de balle. En plus d'avoir retrouvé toute son efficacité en retour depuis son arrivée à Londres, avec des balles très profondes, Mathieu est resté imperturbable sus ses mises en jeu, ne laissant au Néerlandais qu'une seule occasion, manquée, de le breaker. De break, PHM n'en aura eu besoin que d'un, dans le septième jeu du quatrième set, pour mettre à terre le 49e joueur mondial. Un dernier coup droit gagnant l'envoyant au quatrième tour de Wimbledon, pour la deuxième fois de sa carrière après 2007. Cette année-là, le Français avait plié devant Andy Roddick. Ce coup-ci, il défiera Rafael Nadal. Bien conscient qu'il aura tout à gagner.