Le réveil de l'Argentine

  • A
  • A
Le réveil de l'Argentine
Partagez sur :

Après deux premiers matches de poule décevants dans la Copa America, disputée à domicile, face à la Bolivie (1-1) et la Colombie (0-0), l'Argentine a réagi lundi en s'imposant largement face au Costa Rica (3-0), mardi à Cordoba. Un succès qui permet à l'Albiceleste d'obtenir son ticket pour les quarts de finale. Messi, Agüero et Di Maria ont été les grands artisans de ce succès.

Après deux premiers matches de poule décevants dans la Copa America, disputée à domicile, face à la Bolivie (1-1) et la Colombie (0-0), l'Argentine a réagi lundi en s'imposant largement face au Costa Rica (3-0), mardi à Cordoba. Un succès qui permet à l'Albiceleste d'obtenir son ticket pour les quarts de finale. Messi, Agüero et Di Maria ont été les grands artisans de ce succès. La "pulga" (la puce) a de l'orgueil. Critiqué dans son pays pour son incapacité à mener l'Argentine vers les sommets contrairement à ce qu'il fait avec son club du FC Barcelone, Lionel Messi a apporté un démenti cinglant à la presse de son pays en étant pour une grande part dans le succès des siens lundi soir à Cordoba face au Costa Rica (3-0). Une performance qui permet à l'Albiceleste de valider son billet pour les quarts de finale de la Copa America qu'elle dispute à domicile. Souvent buteur décisif sous le maillot blaugrana, le double Ballon d'Or a cette fois su se mettre au service du collectif pour aider son équipe nationale à sortir de la mauvaise posture où elle se trouvait après deux premiers matches très laborieux face à la Bolivie (1-1) et la Colombie (0-0). Pour cette rencontre décisive face aux Costaricains, Sergio Batista avait décidé de chambouler son animation offensive en remplaçant Ezequiel Lavezzi et Carlos Tevez par Sergio Agüero et Angel Di Maria. Bien lui en a pris, puisque c'est d'abord l'attaquant de l'Atletico Madrid qui a libéré les siens juste avant le repos en étant à l'affût sur une reprise de volée lointaine de Fernando Gago repoussée par le gardien Moreira (1-0, 45e). Le "Kun" a ensuite doublé la mise au retour des vestiaires d'un plat du pied en profitant cette fois d'un très bon service de Messi à l'entrée de la surface (2-0, 52e), ce qui lui permet de devenir le meilleur buteur de la compétition. Applaudi par son public après avoir essuyé des sifflets mercredi dernier face à la Colombie, le numéro dix argentin adressait, peu après l'heure de jeu, un nouveau caviar à Angel Di Maria qui s'empressait d'ajouter un troisième but d'une frappe puissante (3-0, 63e). Sergio Batista peut souffler, l'Argentine, deuxième du groupe A, s'est qualifiée pour les quarts de finale où elle rencontrera le premier du groupe C (Chili, Pérou ou Uruguay). Mais elle a aussi surtout retrouvé son efficacité offensive sous la houlette d'un trio offensif, qui pourrait monter en puissance au fur et à mesure de la compétition.