Le réveil de Bode Miller

  • A
  • A
Le réveil de Bode Miller
Partagez sur :

SKI - L'Américain devance deux Suisses : Carlo Janka et Silvan Zurbriggen.

En panne de victoire depuis 2008, Bode Miller a remporté le Super combiné de Wengen, vendredi. L'Américain devance deux Suisses : Carlo Janka et Silvan Zurbriggen.Un retour qui sonne à point. A moins d'un mois maintenant des Jeux Olympiques de Vancouver où il pourra prétendre à prendre le départ de cinq courses (descente, Super G, géant, slalom et Super combiné), Bode Miller a rappelé qu'il pouvait encore gagner. Auteur « seulement » de quatre deuxièmes places la saison dernière, le fantasque Américain, qui n'était plus monté sur la plus haute marche d'un podium en Coupe du monde depuis mars 2008 et la descente de Kvitfjell, s'est rappelé au bon souvenir de la concurrence vendredi lors du Super combiné de Wengen, s'imposant sur l'une de ses pistes fétiches où il comptait déjà deux victoires en descente mais aussi trois podiums en combiné. C'est en descente, discipline où il a frôlé le podium début décembre à Beaver Creek, que le double médaillé d'argent des JO 2002 a construit son succès, son 32e en Coupe du monde et la troisième dans la spécialité (plus trois autres victoires en combiné). Parti avec le dossard 6, Miller a réussi une manche parfaite pour devancer de près de sept dixièmes le Suisse Carlo Janka et de 85 centièmes l'Italien Dominik Paris. Restait à franchir la ligne d'arrivée de la manche de slalom, une rareté ces dernières années pour l'Américain même s'il restait sur une 14e place à Adelboden, son premier résultat en Coupe du monde dans la spécialité depuis février 2009 ! Lizeroux dehors !Fort de son avantage acquis en descente, le champion du monde 2003 du combiné s'est appliqué à rester dans la trace pour conserver 37 centièmes d'avance sur Janka, auteur d'un petit numéro en slalom pour devancer son compatriote Silvan Zurbriggen, longtemps leader de ce Super combiné. Devant leur public, les deux Suisses doivent donc se contenter du podium derrière Miller qui prend rendez-vous pour Vancouver. Quatrième, Benjamin Raich conserve la tête du classement général de la Coupe du monde devant Janka, les deux hommes creusant l'écart sur le duo Svindal-Cuche qui aura cependant l'occasion de se rattraper samedi lors de la descente programmée dans la station helvète. Julien Lizeroux attendra lui dimanche pour entrer de nouveau en scène après avoir quitté la piste par la petite porte vendredi. Relégué à plus de trois secondes à l'issue de la descente, le skieur de La Plagne, toujours aussi généreux dans l'effort, est parti à la faute dans la manche de slalom, une première depuis près de trois ans. Certain que l'intéressé voudra frapper fort pour prouver qu'il ne s'agit ici que d'un simple accident de parcours.