Le rêve passe pour les Bleuets

  • A
  • A
Le rêve passe pour les Bleuets
Partagez sur :

L'équipe de France des moins de 20 ans ne participera pas à la finale de la Coupe du Monde de la catégorie. Après leur quart de finale épique de dimanche remporté face au Nigéria (3-2 après prolongation), les hommes de Francis Smerecki sont apparus émoussés physiquement face au Portugal mercredi en demi-finale et ont rapidement encaissé deux buts sans jamais réussir à refaire leur retard (0-2).

L'équipe de France des moins de 20 ans ne participera pas à la finale de la Coupe du Monde de la catégorie. Après leur quart de finale épique de dimanche remporté face au Nigéria (3-2 après prolongation), les hommes de Francis Smerecki sont apparus émoussés physiquement face au Portugal mercredi en demi-finale et ont rapidement encaissé deux buts sans jamais réussir à refaire leur retard (0-2). La belle histoire des Bleuets en Colombie s'est arrêtée cruellement dans la nuit de mercredi à jeudi. Opposée au Portugal en demi-finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans, l'équipe de France s'est en effet inclinée sans coup férir (0-2). Le parcours des champions d'Europe des moins de 19 ans, un titre acquis l'an dernier à domicile, avait pourtant été exemplaire jusque-là. Car après avoir subi la loi du pays organisateur, la Colombie, pour leur entrée en lice (1-4), les Bleuets avaient parfaitement réagi face à la Corée du Sud (3-1) et le Mali (2-0) pour s'extirper de la phase de poules. Vainqueurs de l'Equateur en huitièmes de finale (1-0), Gaël Kakuta et ses coéquipiers ont ensuite livré un combat épique face au Nigéria en quarts (victoire 3-2 après prolongation). Un match qui a sûrement laissé des traces, car les Bleuets ont semblé sans jus mercredi face au Portugal. Surpris d'entrée par un but sur corner de Danilo (9e), les hommes de Smerecki, privé pour l'occasion de l'un de ses cadres, le défenseur lyonnais Sebastien Faure, blessé à l'entraînement mardi, n'ont jamais été en mesure de trouver la solution. La situation est devenue encore plus délicate lorsque Nelson Oliveira a doublé la mise sur penalty avant le repos (2-0, 45e), à la suite d'un contact entre Koulibaly et Danilo dans la zone de vérité. En dépit d'énormes occasions en seconde période, notamment pour Greizmann (52e) et en toute fin de match lorsque le gardien portugais Mika fut sauvé par sa transversale avant de voir la reprise de la tête de Nego filer à côté (84e), les Bleuets ne trouveront jamais l'ouverture face à une formation lusitanienne qui n'a pas encore encaissé le moindre but dans la compétition et affrontera le Brésil, tombeur du Mexique en demi-finale grâce à un doublé de Henrique (2-0), samedi en finale. De leur côté, les hommes de Francis Smerecki tenteront de finir sur une bonne note avec la finale pour la troisième place face aux Mexicains.