Le retour du banni

  • A
  • A
Le retour du banni
Partagez sur :

Usain Bolt effectue mardi son grand retour sur 100m, lors du meeting de Zagreb, un peu plus de deux semaines après sa disqualification en finale des Mondiaux pour faux départ. L'endroit un tantinet champêtre sera peut-être un peu étroit pour le mastodonte Bolt, mais l'objectif est clair. Même s'il ne l'a pas indiqué publiquement, le Jamaïquain veut récupérer la meilleure performance mondiale de l'année d'Asafa Powell.

Usain Bolt effectue mardi son grand retour sur 100m, lors du meeting de Zagreb, un peu plus de deux semaines après sa disqualification en finale des Mondiaux pour faux départ. L'endroit un tantinet champêtre sera peut-être un peu étroit pour le mastodonte Bolt, mais l'objectif est clair. Même s'il ne l'a pas indiqué publiquement, le Jamaïquain veut récupérer la meilleure performance mondiale de l'année d'Asafa Powell. Le roi reprend le chemin de la piste. Et pas forcément là où on l'attendait le plus. Dans la moiteur de la fin d'été croate, Usain Bolt se dressera à Zagreb au départ d'un 100m, pour la première fois depuis la catastrophe de Daegu. C'était il y a plus de deux semaines, déjà... "Je suis impatient d'y être, pour courir le plus vite possible, indiquait lundi la "Foudre" en conférence de presse. J'attends cette occasion de me racheter des championnats du monde. Je veux y aller pour courir vraiment vite, c'est tout ce que j'attends." A vrai dire, c'est un peu ce que le monde entier attend. Encore secouée par cet impensable faux départ en finale des Mondiaux, la planète de l'athlétisme sait pertinemment que Bolt est capable d'accrocher un chrono sous les 9"80 en Croatie. Et tant qu'à faire, autant effacer des tablettes la meilleure performance mondiale de l'année, détenue par son compatriote Asafa Powell en 9"78. Le recordman du monde ne l'a jamais avoué publiquement, mais prendre la tête des bilans donnerait forcément un peu plus de lustre à sa saison, déjà très propre grâce à un finish de feu en Corée du Sud (vainqueur du 200m en 19"40, il a amélioré son record du monde du 4x100m en 37"04). "Montrer ce que je sais faire au monde entier""Je dis toujours que vous pouvez attendre le meilleur de ma part, vous pouvez être certains que le donnerai le meilleur de moi-même." Ce qui peut donc laisser espérer de belles foulées de la part du Jamaïquain... Surtout que Bolt a bien sûr une revanche à prendre, comme il l'a donc confirmé lui-même. Envers lui-même, avant tout, mais aussi - à distance - envers Yohan Blake, nouveau champion du monde et qui a sorti deux 9"82 en quatre jours, à Zurich jeudi puis à Berlin dimanche. Rien de bien méchant, juste une envie de confirmer qui est le patron, le vrai. "De toute façon, je lui ai déjà dit que la route vers les 9"58 était longue." Toujours aussi souriant et farceur avant les départs de ses trois 200m aux Mondiaux, Bolt semble néanmoins avoir tiré les leçons de sa disqualification en mondovision. "Je sais ce que je dois faire et je suis concentré. C'est beaucoup de larmes et de sueur. Je m'entraîne dur et je veux montrer ce que je sais faire au monde entier." A Zagreb, la caisse de résonance ne sera pas la même qu'à Daegu. Mais le temps est universel, et si Bolt ne se réveille ni trop tôt, ni trop tard, l'impact pourrait être important sur ses adversaires. Et attiser un peu plus, pour sa part, les regrets de Corée.