Le retour de McCaw rassure les Blacks

  • A
  • A
Le retour de McCaw rassure les Blacks
Partagez sur :

Décevants en juin dernier face au XV de France, qui avait mis en évidence la faiblesse de leurs doublures, les All Blacks, à la veille de débuter la défense de leur titre dans le Tri Nations face à l'Australie samedi, à Auckland, accueillent comme une bénédiction le retour à la compétition de leur capitaine Richie McCaw.

Décevants en juin dernier face au XV de France, qui avait mis en évidence la faiblesse de leurs doublures, les All Blacks, à la veille de débuter la défense de leur titre dans le Tri Nations face à l'Australie samedi, à Auckland, accueillent comme une bénédiction le retour à la compétition de leur capitaine Richie McCaw.Graham Henry a beau avoir une fois encore sauvé sa tête à la tête des All Blacks le 9 juin dernier lorsque la fédération néo-zélandaise a choisi de ne pas céder à la pression médiatique et de prolonger son contrat jusqu'en 2011, le sélectionneur des All Blacks sait que le chemin menant vers la prochaine Coupe du monde, qui aura pour cadre le pays du long nuage blanc est encore long et semé de bien des embûches.A commencer durant cet été de tous les dangers au cours duquel les Néo-Zélandais vont devoir défendre leur couronne dans un Tri Nations, dont ils sont les inamovibles quadruples tenants du titre et dont ils ont décroché sept des dix dernières éditions.Les All Blacks, une fois n'est pas coutume à deux ans de la Coupe du monde, n'ont rien de l'épouvantail qu'ils ont pris l'habitude d'être à cette période. Pire, face aux Bleus notamment, tout un peuple a pris conscience de la piètre qualité d'un réservoir de joueurs parmi lesquels Henry et son staff n'ont pu trouver les doublures à la hauteur des nombreux cadres absents, la plupart sur blessure.Titulaire en troisième ligneSans ses têtes d'affiche, force est de le reconnaître, la Nouvelle-Zélande est devenue une équipe ordinaire. Dans ce contexte, les retours de plusieurs cadres constituent une aubaine avant d'affronter samedi, à Auckland une équipe d'Australie aux dents longues et dauphine des Blacks dans la compétition ces trois dernières saisons. Sur la pelouse de l'Eden Park, les présences conjuguées de Rodney So'oialo en numéro huit, de Sitiveni Sivivatu sur son aile gauche, mais plus encore de l'incontestable boss, Richie McCaw, à son poste de troisième ligne-aile seront vécues comme autant de bénédictions. Le retour de McCaw change à lui seul ou presque la face de cette formation, qui samedi affichera environ 500 capes dans le quinze de départ. Blessé à un genou en demi-finale du Super 14 le 24 mai dernier, le patron des Blacks sur le pré, après un mois et demi de soins, a pu se tester la semaine dernière durant 45 minutes probantes, lors d'un match joué avec son club de Christchurch. Sans surprise, McCaw a été titularisé pour défier les Wallabies dans un choc, qui vaudra aussi pour la traditionnelle Bledisloe Cup, au côté de Rodney So'oialo et de Jérôme Kaino au sein d'une troisième ligne, qui prend d'un coup d'un seul une toute autre envergure.