Le retour de Manaudou se précise

  • A
  • A
Le retour de Manaudou se précise
@ REUTERS
Partagez sur :

NATATION - L’ex-star des bassins prépare son retour et elle impressionne déjà.

Les championnats de France débutent mercredi sans Laure Manaudou. Elle sera là mais uniquement pour encourager son compagnon, le nageur Frédérick Bousquet. Depuis ses larmes au bord de la piscine olympique de Pékin en 2008, toutes les rumeurs ont couru sur l’avenir de la championne française. Mais son retour se précise de plus en plus ces derniers mois et ses performances étonnent le monde de la natation.

Son retour, un feuilleton

Les rumeurs ont commencé l’été dernier, à la fin des championnats d’Europe à Budapest. En septembre 2010, Manaudou a officialisé son retour en envoyant une lettre d’intention à la Fédération internationale. Après une période probatoire de neuf mois, elle sera autorisée à reprendre la compétition dès le 6 juillet prochain.

En janvier, la nageuse française a quand même voulu apporter un petit bémol face l’engouement suscité par son retour. Aujourd’hui encore, elle laisse planer le doute. Mais pour ceux qui la connaissent ou ceux qui l’ont côtoyée, son retour au plus haut niveau ne fait plus de doute. C’est le cas de Philippe Lucas, son ancien entraîneur, plutôt optimiste au micro d’Europe 1 : "bon déjà, c’est une bonne chose pour la natation qu’elle reprenne. En plus, si elle prend du plaisir, c’est une seconde bonne chose. Elle a l’air de s’y remettre sérieusement".

"Après je ne sais pas comment elle nage, ce qu’elle fait, son niveau", explique l’actuel entraîneur de Federica Pellegrini, la rivale de Manaudou avant de préciser : "par contre, si elle fait les choses pour vraiment atteindre le haut niveau, c’est sûr que sur 100 m dos, elle sera là, c’est certain. La natation française a besoin de cette fille. Ça ne peut faire que du bien. Si elle revient en tant que nageuse, ça sera un gros plus pour la natation française".

Londres en point de mire

Fini la remise en forme post-maternité. Manaudou s’entraîne désormais huit fois par semaine. A Auburn, aux Etats-Unis, elle nage sous la coupe de Brett Hawke, le même entraîneur que Frédérick Bousquet. A l’occasion d’un stage de préparation, certains nageurs français ont pu apprécier les capacités athlétiques de Laure Manaudou. "J’ai vu qu’elle avait toujours ce potentiel magique qu’elle a depuis le début de sa carrière", raconte Camille Lacourt, champion d’Europe à Budapest l’été dernier. "Je pense qu’elle est impatiente de retrouver la compétition. Elle a toujours cette facilité. On le sait c’est un talent exceptionnel. Elle peut faire des choses exceptionnelles si elle en a vraiment envie".

La dernière course de Laure Manaudou remonte à décembre 2008. Son niveau pose forcément quelques questions. Mais pour Romain Barnier, le directeur des cercles des nageurs de Marseille, les certitudes sont là. Il a été le témoin de bonnes séances d’entraînement. "Elle a retrouvé un niveau de condition physique très intéressant. On remarque très facilement en natation grâce au chronomètre qui ment rarement notamment quand on fait des entraînements assez longs et que ça tient comme ça tient. Elle a les cartes en main de son retour. C’est elle qui peut décider et là physiquement, le corps est prêt".

Tout est désormais une question d’envie, de motivation, et de mental. Par le passé, la Française a souvent montré quelques limites dans ce domaine. Mais il lui reste encore un an avant les Jeux olympiques de Londres pour peaufiner sa préparation.