Le retour d'El Niño

  • A
  • A
Le retour d'El Niño
@ Reuters
Partagez sur :

ESPAGNE - Fernando Torres sera de retour face à la France, mercredi.

ESPAGNE - Fernando Torres sera de retour face à la France, mercredi. De retour de blessure après cinq semaines d'indisponibilité due à une lésion au genou, Fernando Torres suscite déjà les convoitises du sélectionneur espagnol, Vicente Del Bosque, qui a récemment décidé de l'intégrer dans le groupe qui se rendra à Paris mercredi pour affronter l'équipe de France. Tout juste remis physiquement, « El Niño » n'ayant disputé que quinze minutes à City avant de débuter face aux Blackburn Rovers et d'inscrire par la même occasion son treizième but avec les Reds cette saison, l'artificier numéro un de Rafel Benitez n'en reste pas moins indispensable au sein du dispositif tactique mis en place par le sélectionneur espagnol. Dotés de qualités physiques et techniques époustouflantes, Fernando Torres remplit toutes les conditions nécessaires qui font de lui l'un des tous meilleurs attaquants au monde. Le béguin de Manchester City, toujours aussi désireux de s'attirer les meilleurs joueurs planétaires, pour l'un des chouchous d'Anfield n'est pas anodin. Capable de faire la différence à lui tout seul et de propulser rapidement ses coéquipiers vers l'avant, il s'est vite avéré essentiel dans le schéma tactique de Benitez. L'actuel meilleur buteur des Reds n'a pourtant pas été épargné par les pépins physiques depuis le début de cet exercice 2009-2010. De retour de blessure, il aura probablement à coeur d'aider sa formation à recoller les écuries de tête en Premier League en cette fin de saison mais aussi de briller avec la Roja en vue du Mondial 2010. Torres : "C'est une rencontre vraiment spéciale pour l'Espagne". Del Bosque peut s'estimer heureux de voir son protégé venir prêter main forte à ses compatriotes face à la France. "Torres a participé au dernier match de Liverpool, il semble guéri et en mesure de jouer", déclarait Del Bosque qui ne masquait apparemment pas son intention de faire jouer l'ancien Madrilène ce mardi. Une décision qui ne devrait a priori pas ravir l'entraîneur des Reds, Rafael Benitez, désireux de voir son protégé s'économiser au maximum pour être performant avec son club. "C'est notre joueur, il a été suivi et entouré par notre staff médical... Mais nous entretenons de bonnes relations avec Vicente Del Bosque et Fernando Hierro, le manager général de l'Espagne". Probablement une manière indirecte de demander aux dirigeants espagnols de préserver son poulain pour la suite de la saison. Conscient du fait que son entraîneur veuille le préserver, El Niño n'en reste pas moins tout excité à l'idée de faire son retour en sélection : "C'est normal que Rafa pense à ses propres intérêts mais il sait aussi que tout joueur est désireux de jouer en sélection", déclarait même l'attaquant des Reds dans les colonnes de Marca tout en n'omettant pas d'ajouter son extrême satisfaction d'être revenu à temps pour disputer cette rencontre particulière face à la France : "Heureusement, je reviens à temps. Je fais partie du groupe et c'est déjà une récompense pour moi. J'ai de la chance que le sélectionneur m'ait appelé alors que je n'ai repris la compétition que depuis deux rencontres. C'est une rencontre vraiment spéciale pour l'Espagne. Nous avons très envie de jouer contre les Français surtout depuis qu'ils nous ont éliminé lors de la dernière Coupe du monde".