Le relais en argent, Muffat en bronze

  • A
  • A
Le relais en argent, Muffat en bronze
@ REUTERS
Partagez sur :

NATATION - Le relais 4x100 m H a échoué face à l'Australie. Pellegrini domine Muffat sur 400 m.

Les Australiens, champions du monde (930x620)

© REUTERS

Encore raté pour les Bleus. Le relais français 4x100 m a manqué une nouvelle fois la première marche du podium, dimanche, pour 14 centièmes seulement. Alain Bernard, Jérémy Stravius, William Meynard et Fabien Gilot décrochent la médaille d'argent derrière un relais australien impressionnant (James Magnussen, Matthew Targett, Matthew Abood et Eamon Sullivan), vainqueur en 3'11"00. Malgré Michael Phelps, les Etats-Unis terminent troisièmes. A lire :Encore raté !

Magnussen en favori n°1. Ne cherchez plus le favori n°1 de l'épreuve reine de ces Mondiaux, le 100 m. Premier relayeur de l'Australie, dimanche, le jeune James Magnussen, 20 ans, a signé un chrono hallucinant de 47"49, le tout torse nu. Le record du monde de Cesar Cielo, réalisé avec une combinaison, est de 46"91...

Camille Muffat, 2e du 400 m (930x620)

© MAXPPP

Première mondiale pour Muffat. La jeune Française Camille Muffat, 21 ans, a décroché sa première médaille au niveau mondial en grand bassin, le bronze sur 400 m. Connue jusqu'ici pour être une spécialiste du 4 nages, Camille Muffat s'était construit ces derniers mois un statut de favorite du 400 m aux côtés de l'Italienne Federica Pellegrini et de la Britannique Rebecca Adlington. Il n'y a pas eu de surprise dimanche. La diva italienne a dominé la course en 4'01"97 laissant à Adlington et Muffat le soin de se disputer l'argent, qui a basculé en faveur de la championne olympique en titre pour cinq centièmes seulement.

Federica Pellegrini, vainqueur du 400 m (930x620)

© REUTERS

Un succès pour Lucas. La médaille d'or de Pellegrini, c'est aussi une victoire pour Philippe Lucas, entraîneur de la nageuse italienne depuis février 2011. Au bord des bassins, l'ancien mentor de Laure Manaudou a eu du mal à dissimuler son émotion. "C'est une grande joie", a-t-il confié sur France 3. "J'ai aussi une grande pensée pour Alberto Castagnetti." L'ancien entraîneur de Pellegrini est décédé en octobre 1999 à l'âge de 66 ans.

Agnel loin derrière Park. Yannick Agnel, champion d'Europe de la distance, n'a rien pu faire lors de la finale du 400 m. Le Français, plus jeune nageur de la finale, n'a pris que la sixième place d'une course remportée facilement par le Sud-Coréen Tae-Hwan Park (3'42"04), qui réalise ainsi le doublé JO-Mondiaux. Un deuxième Français, Sébastien Rouault (8e), avait réussi se glisser en finale, ce qui en dit beaucoup sur la densité de la natation française.

Cesar Cielo (930x620)

© MAXPPP

Cielo meilleur chrono. Son audition devant le tribunal arbitral du sport (TAS) mercredi n'a visiblement pas trop perturbé Cesar Cielo. Le Brésilien, qui a reçu un avertissement pour un contrôle positif à un diurétique, a réussi le meilleur chrono des demi-finales du 50 m papillon en 23"19...

Nom : Manaudou. Prénom : Florent. Dans la famille Manaudou, on connaissait Laure, championne olympique et triple championne du monde. On découvre au plus haut niveau Florent, qui s'est payé le luxe d'accrocher Cielo dans sa demi-finale du 50 m papillon, signant le troisième chrono des demi-finales. Et lors de la finale, lundi, Manaudou junior ne sera pas le seul Français présent sur les plots de départ. A ses côtés, on retrouvera également Frédérick Bousquet (qualifiée avec le 8e temps), compagnon dans la vie de... Laure Manaudou.

Duboscq privé de finale. Le Français Hugues Duboscq, habitué des podiums internationaux, n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du 100 m brasse. Seulement septième de sa demi-finale, le Normand a expliqué sur France 3 "avoir complètement coincé sur la fin". Il tentera de décrocher une sixième médaille au niveau mondial (JO et Mondiaux confondus) lors du 200 m brasse.

Une Marseillaise bat les Etats-Unis. Surprise lors de la finale du 4x100 m féminin. Les favorites américaines, pourtant parfaitement mises sur orbite par Natalie Coughlin, ont été en tête jusqu'au dernier relais avant de se faire déborder lors du dernier relais par les Pays-Bas, portés par Femke Heemskerk. Et c'est un petit peu le savoir-faire français qui a battu les Etats-Unis puisque la jeune sprinteuse oranje, 23 ans, s'entraîne sous les ordres de Romain Barnier au Cercle des Nageurs de Marseille.