Le Real voit les choses en grand

  • A
  • A
Le Real voit les choses en grand
Partagez sur :

A la tête du Real Madrid de 2000 à 2006, Florentino Perez est de retour à la présidence du club merengue. L'homme d'affaires espagnol a été plébiscité par les supporters de la Maison Blanche, qui rêvent de voir leur club retrouver les sommets.

A la tête du Real Madrid de 2000 à 2006, Florentino Perez est de retour à la présidence du club merengue. L'homme d'affaires espagnol a été plébiscité par les supporters de la Maison Blanche, qui rêvent de voir leur équipe retrouver les sommets."C'est un honneur et une grande responsabilité de diriger l'institution sportive la plus importante du monde." Le pouvoir d'attraction de Florentino Perez paraît plus fort que jamais à Madrid. L'ancien président du club est attendu par tout le peuple merengue qui l'a véritablement porté à la présidence ces dernières semaines. Une unanimité qui a d'ailleurs eu raison de tous ses concurrents, ces derniers ayant baissé pavillon durant la campagne, conscients de n'avoir aucune chance face à l'homme qui avait fait venir Figo, Ronaldo et surtout Zidane.La différence avec ses adversaires résidait d'ailleurs justement dans la capacité de Florentino Perez de convaincre les plus grandes stars de rejoindre le Real. Et après le trucage électoral version Ramon Calderon et une saison sans titre qui aura vu le FC Barcelone réaliser un extraordinaire triplé Championnat, Coupe du Roi, Ligue des Champions, les supporters du Real avaient vraiment besoin d'un tel retour pour retrouver le moral. «Nous venons pour rêver de nouveau, pour apporter de la stabilité et rattraper le temps perdu pour que le club devienne le meilleur du 21e siècle. Nous parierons sur le talent et nous ferons attention à tous les détails pour continuer à être exemplaire, notre image est notre trésor le plus précieux», a expliqué Perez lundi lors de sa conférence de presse.Le retour des Galactiques ?Une image sensiblement écornée ces derniers mois. Outre le changement d'entraîneur et de président, le club a aussi subi plusieurs grosses désillusions sportives : face à Liverpool en Ligue des Champions ou encore devant le Barça lors du tournant du championnat avec une déroute 6-2 subie dans son antre du Santiago Bernabeu. «Nous avons vécu une période de confusion. Faire du club un leader sportif, économique et social est le principal défi. Nous construirons une équipe qui gagne, donne du spectacle et sera une référence dans son comportement. Nous allons reconstruire et réaffirmer un rêve», a poursuivi le nouveau patron. Et il ne manquera pas de travail. Cela débutera par la nomination du successeur de Juande Ramos. Ce n'est pas encore officiel mais Manuel Pellegrini va s'engager pour deux ans, le Real Madrid payant pour ce faire une note salée de quatre millions d'euros à Villarreal pour engager l'entraîneur chilien. Pellegrini est connu pour avoir réalisé des miracles avec le Sous-marin jaune. Le beau jeu développé par son équipe est également primordial. D'autant que le coach sud-américain aura sous ses ordres des joueurs de top niveau et une enveloppe de recrutement conséquente pour composer son onze-type.Les médias espagnols annoncent déjà le transfert de Kaka comme bouclé. Cela ne fait que commencer puisque la venue de Cristiano Ronaldo reste toujours une possibilité. La presse va donc pouvoir se régaler de ces possibles arrivées de stars, les supporters aussi...