Le Real trop fort pour l'OM

  • A
  • A
Le Real trop fort pour l'OM
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Battu par le Real Madrid mardi (1-3), l'OM ne disputera pas les huitièmes de finale et est reversé en Ligue Europa.

L'OM a été battu par le Real Madrid mardi au Vélodrome (3-1). Une défaite qui prive les Phocéens des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, mais ces derniers pourront se consoler en Ligue Europa.L'Olympique de Marseille ne rejoindra pas Bordeaux et Lyon en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Malgré un match courageux mardi au Stade Vélodrome face aux stars du Real Madrid, le club phocéen s'est incliné (1-3) et termine à la troisième place du groupe C à l'issue de cette phase de poules. Les hommes de Didier Deschamps sont donc reversés en seizièmes de finale, alors que le Real Madrid et l'AC Milan, auteur d'un nul à Zurich (1-1), poursuivent l'aventure dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. La rencontre avait très mal commencé pour l'OM. A la suite d'un coup franc concédé plein axe à 30 mètres par Edouard Cissé, Cristiano Ronaldo déclenche une frappe splendide. Steve Mandanda ne peut qu'effleurer le ballon qui finit dans sa lucarne (0-1, 5e). Malgré ce coup dur subi d'entrée qui freine les ardeurs du public du Vélodrome, les hommes de Didier Deschamps réagissent rapidement. Taye Taïwo accélère sur le côté gauche et délivre un centre au second poteau pour Brandao. La tête piquée du Brésilien est contrée par Raul Albiol, mais ce dernier dégage plein axe sur Lucho Gonzalez qui enchaîne contrôle de la poitrine et frappe en demi-volée, hors de portée d'Iker Casillas (1-1, 11e).Le penalty manqué par LuchoCinq minutes plus tard, Brandao remporte son duel face au portier madrilène à la suite d'un ballon en profondeur, mais l'arbitre refuse logiquement le but pour une position de hors-jeu de l'attaquant phocéen (16e). Les Madrilènes reprennent bientôt l'ascendant au cours de cette première période, sans pour autant réussir à inscrire un deuxième but malgré une très chaude alerte. A la suite d'un corner de Rafael van der Vaart, la tête de Ronaldo trouve le poteau, alors que les frappes de Pepe, puis de Sergio Ramos sont successivement contrées par Steve Mandanda, alors à terre, et par le pied de Niang revenu in extrémis (28e).A la pause, les hommes de Didier Deschamps n'avaient donc plus besoin que d'un petit but pour obtenir leur billet pour les huitièmes de finale, car, dans le même temps, l'AC Milan était mené sur la pelouse du FC Zurich (0-1). Mais le scénario de la rencontre ne va pas tourner à l'avantage des Marseillais en seconde période. Si Mandanda retarde l'échéance en repoussant les tentatives de Van der Vaart (54e), puis de Marcelo (58e), il ne peut rien sur la reprise d'Albiol, consécutive à un corner (1-2, 60e). Poussés par leur public, les Marseillais ne se découragent pas et Niang, fauché dans la surface par Casillas, obtient un penalty synonyme de dernière chance.Soigné sur le bord de la pelouse, le capitaine marseillais laisse le soin à Lucho de tirer le penalty, mais la tentative de l'Argentin, échoue sur la transversale (68e). Un nouveau coup du sort pour l'OM qui ne s'en relèvera pas. Sur un contre, Ronaldo profite de la bonne ouverture en profondeur de Lassana Diarra pour s'interposer entre Souleymane Diawara et Mandanda et inscrire le troisième but des siens (1-3, 80e). Sans briller, les Merengue ont su faire preuve de réalisme pour s'assurer la première place de la poule. Ils seront accompagnés en huitièmes de finale par l'AC Milan, qui a finalement obtenu le nul à Zurich grâce à un penalty de Ronaldinho (1-1).