Le Real prêt pour Lyon

  • A
  • A
Le Real prêt pour Lyon
Partagez sur :

A trois jours d'affronter l'OL en Ligue des champions, le Real Madrid n'a pas manqué samedi d'engranger de la confiance en prenant facilement le dessus sur Levante (2-0) grâce à des buts de Benzema et Carvalho. Et de mettre la pression sur le FC Barcelone, à l'oeuvre dimanche contre Bilbao dans cette 24e journée de Liga, en revenant provisoirement à deux longueurs du club catalan.

A trois jours d'affronter l'OL en Ligue des champions, le Real Madrid n'a pas manqué samedi d'engranger de la confiance en prenant facilement le dessus sur Levante (2-0) grâce à des buts de Benzema et Carvalho. Et de mettre la pression sur le FC Barcelone, à l'oeuvre dimanche contre Bilbao dans cette 24e journée de Liga, en revenant provisoirement à deux longueurs du club catalan. Levante n'aura pas réussi à s'offrir le scalp du Real Madrid une deuxième fois cette année. Vainqueur de la Maison Blanche (2-0) en 8e de finale retour de la Coupe du Roi le 6 janvier dernier, le club valencian retrouvait samedi un Bernabeu synonyme de mauvais souvenirs. Car au match aller, les Granotes avaient vécu une soirée cauchemardesque, quittant l'enceinte madrilène pulvérisés, humiliés huit buts à rien. Une démonstration durant laquelle les visiteurs n'avaient pas manqué de se plaindre du comportement jugé provocateur de Mesut Özil et consorts. Du coup, les débats ont été âpres mais largement dominés par un Real Madrid souverain à l'occasion de cette 24e levée de Liga. Un rendez-vous précédant la visite de Gerland et le 8e de finale aller de la Ligue des champions programmé mardi contre Lyon qui a conduit José Mourinho à procéder à un turnover dans l'optique de la joute continentale. Sans Pepe, laissé au repos, ni Xabi Alonso, remplaçant au coup d'envoi, le Real a ainsi fait parler la richesse de son effectif et Karim Benzema profiter de sa titularisation pour améliorer ses statistiques sous la tunique merengue et marquer des points dans son duel à distance avec Emmanuel Adebayor, le Togolais assistant de la touche à l'ouverture du score du Français. Un but rendu facile par le bon travail réalisé par Di Maria, le Tricolore n'ayant plus qu'à pousser du plat du pied gauche l'offrande du virevoltant Argentin (1-0, 7e). Ovation pour Benzema Parfaitement lancé par le troisième but en Liga cette saison d'un ancien meilleur joueur de Ligue 1 qui quittera l'aire de jeu sous les ovations du public lors de son remplacement par Gago (85e), le Real Madrid s'est ensuite contenté de réciter son football, la faiblesse de l'opposition offrant une soirée tranquille à Antonio Adan, suppléant d'un soir d'un Iker Casillas suspendu. De l'autre côté du terrain, Gustavo Munua aura, lui, connu 90 minutes autrement plus agitées, le portier uruguayen multipliant les interventions pour éviter un nouveau naufrage aux siens, à l'image de ses parades décisives sur une tête de Ronaldo (64e) ou sur une volée de Benzema (65e). L'ancien dernier rempart du Deportivo La Corogne n'aura, par contre, rien pu faire sur la deuxième réalisation madrilène: un coup franc excentré botté par "CR7" et dévié à bout portant par Ricardo Carvalho (2-0, 41e), lui aussi auteur de son troisième but dans cette Liga 2010-2011. Deux buts à la pause amplement suffisants quand on sait que José Mourinho a laissé échapper la victoire à une seule reprise en 153 occasions après avoir atteint le repos avec un tel avantage. Un troisième but aurait même pu voir le jour en fin de partie mais le corps arbitral le refusera pour une position de hors-jeu de Ronaldo (90+2e). Le Real s'en contentera et ne manquera pas de passer la nuit à seulement 2 points d'un Barça opposé dimanche à l'Athletic Bilbao. La messe n'est peut-être finalement pas encore dite de l'autre côté des Pyrénées...