Le Real lorgne M'Vila

  • A
  • A
Le Real lorgne M'Vila
Partagez sur :

La révélation Yann M'Vila n'en est plus une. Après la rumeur Liverpool, le média espagnol AS affirme que le Real Madrid serait disposé à s'attacher les services du jeune milieu de terrain rennais (20 ans), nouvel homme de base de l'équipe de France de Laurent Blanc. Une offensive de José Mourinho dès le mercato d'hiver n'est pas à exclure.

La révélation Yann M'Vila n'en est plus une. Après la rumeur Liverpool, le média espagnol AS affirme que le Real Madrid serait disposé à s'attacher les services du jeune milieu de terrain rennais (20 ans), nouvel homme de base de l'équipe de France de Laurent Blanc. Une offensive de José Mourinho dès le mercato d'hiver n'est pas à exclure. L'effet de surprise est passé. Révélation de la liste des 30 présélectionnés pour le Mondial 2010 (qu'il n'avait finalement pas disputé) de Raymond Domenech, et surtout des nouveaux Bleus de Laurent Blanc dont il est devenu un titulaire indiscutable, Yann M'Vila ne devrait pas faire de vieux os au Stade Rennais. Déjà pisté par Liverpool, le milieu breton ferait également partie des plans de José Mourinho himself, donc du Real Madrid, d'après les informations de AS. Selon le média espagnol, Ahmed Ouidy, l'agent de M'Vila, aurait été contacté par le club madrilène. Sous contrat jusqu'en 2014, le néo-international ne partira évidemment à court terme que contre un gros chèque de 15 millions d'euros minimum. Le Real serait disposé à passer assez rapidement à l'attaque, puisque l'entraîneur de Liverpool Roy Hodgson aurait lui-même rencontré Ahmed Ouidy le mois dernier. A la manière de la stratégie ultra-rapide qui avait permis au Real de débaucher Özil et Khedira au Werder Brême et à Stuttgart l'été dernier, après la Coupe du monde, Mourinho serait disposé à agir vite. Antonetti le sent déjà A la régulière, il sera difficile pour les Bretons de lutter. Si ce n'est cet été, M'Vila pourrait bien partir l'été prochain. Comme pour Rod Fanni, le milieu de terrain dispose donc d'un bon de sortie, certes trois fois plus cher que celui de son coéquipier, mais les finances de clubs tels que le Real ou Liverpool ne devraient pas s'arrêter à cela. Pour le moment, le Rennais calme le jeu, comme il le confiait la semaine dernière dans les colonnes de Ouest France: "Il ne faut pas brûler les étapes. Après, chacun son parcours. Certains joueurs sont partis tôt et ont réussi, mais la plupart n'ont pas réussi. Moi, si tout va bien, j'aurai en fin de saison disputé deux saisons pleines au Stade Rennais et je pourrai être un peu plus leader la saison prochaine à Rennes." L'intérêt du Real Madrid n'existait alors pas encore. Mais déjà, le joueur breton laissait tout de même la porte ouverte à un départ, dans le même entretien: "A n'importe quel moment je peux partir. Je sens que je suis prêt pour tout, mais il faut que j'apprenne encore certaines choses à Rennes." Frédéric Antonetti le répète assez depuis le début de saison, la politique sportive du Stade Rennais cherche à s'appuyer sur les jeunes sans chercher à retenir à tout prix ses têtes d'affiche. Surtout pas à n'importe quel prix, en fait. D'autant que le coach corse n'est pas avare d'éloges envers sa nouvelle star: "Dans ses performances, il ne descend jamais bas et il peut monter très haut. Il n'y a pas beaucoup de joueurs de vingt ans titulaires en équipe de France, déclarait ainsi l'entraîneur sur le site du Stade Rennais. Yann M'Vila a le niveau pour jouer dans les quatre meilleurs clubs européens." Aujourd'hui, le Real rentre à peu près dans cette catégorie.