Le Real lessive l'Ajax

  • A
  • A
Le Real lessive l'Ajax
Partagez sur :

Quinze jours après sa victoire sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-1), le Real Madrid a décroché un nouveau succès en dominant l'Ajax Amsterdam (3-0), lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Les Madrilènes ont scellé le sort de la rencontre avant l'heure de jeu grâce des buts de Cristiano Ronaldo, Kaka et Karim Benzema. Ils occupent la tête du groupe D, avec deux points d'avance sur Lyon.

Quinze jours après sa victoire sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-1), le Real Madrid a décroché un nouveau succès en dominant l'Ajax Amsterdam (3-0), lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Les Madrilènes ont scellé le sort de la rencontre avant l'heure de jeu grâce des buts de Cristiano Ronaldo, Kaka et Karim Benzema. Ils occupent la tête du groupe D, avec deux points d'avance sur Lyon. Déjà opposés en phase de poules la saison dernière, le Real Madrid et l'Ajax Amsterdam se retrouvaient un an plus tard à Santiago-Bernabeu. Même lieu, mêmes équipes mais pas le même score au coup de sifflet final. Victorieux 2-0 en septembre dernier, les Madrilènes ont passé un but de plus à la formation néerlandaise (3-0) ce mardi lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Les buteurs aussi diffèrent: Gonzalo Higuain, unique buteur merengue la saison dernière (le deuxième était un csc), a laissé les honneurs à Cristiano Ronaldo, Kaka et Karim Benzema, qui ont plié la rencontre avant l'heure de jeu. Ce trio d'attaque, très affûté, a martyrisé la défense amstellodamoise. Les deux Ballons d'Or et l'international français se sont en plus permis des politesses. Sur un contre, Benzema offrait l'ouverture du score au Portugais d'un ballon judicieux au coeur de la surface adverse (1-0, 25e). Quelques minutes avant la pause, Ronaldo montrait ses fameux grigris avant de servir Kaka, dont le tir du gauche trompait le pauvre Vermeer (2-0, 41e). Et au retour des vestiaires, le Brésilien fixait le portier de l'Ajax dans la surface pour glisser le ballon à Benzema, buteur d'un plat du pied (3-0, 49e). En 25 minutes, le Real s'était déjà épargné une fin de match à suspense. Benzema buteur mais blessé Dans trois semaines, c'est l'Olympique Lyonnais qui se présentera sur la pelouse de Santiago-Bernabeu. En mars dernier, l'OL en avait pris trois également, en huitièmes de finale retour. Mais les temps ont changé et le club rhodanien, vainqueur du Dinamo Zagreb (2-0) ce mardi soir, devrait débarquer à Madrid conscient de son potentiel et sans doute avec le renfort de Lisandro et Cris. Le défenseur brésilien devra compenser son déficit de vitesse par sa science du placement, parce que du côté du Real, les attaques s'enclenchent dans tous les sens. Les combinaisons entre Mesut Özil et le trio offensif ont souvent percé la défense de l'Ajax, trop statique. Préféré à Higuain, une récurrence depuis le début de la saison, Benzema a moins remué que Ronaldo et Kaka, particulièrement en jambes. Passeur et buteur, l'ancien Lyonnais a livré une prestation qui a largement de quoi satisfaire José Mourinho. Seule ombre au tableau, sa sortie prématurée à un quart d'heure de la fin du temps réglementaire. Touché aux adducteurs, il a cédé sa place à son coéquipier argentin en regagnant le banc de touche visiblement gêné. Pas forcément une bonne nouvelle pour Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France, qui pourrait être privé de son atout offensif majeur pour les rencontres face à l'Albanie et la Bosnie, en éliminatoires de l'Euro 2012.