Le Real lâche la Liga

  • A
  • A
Le Real lâche la Liga
Partagez sur :

Certainement trop obnubilé par la double confrontation contre le FC Barcelone en Ligue des champions, le Real Madrid s'est piteusement incliné contre le Real Saragosse (2-3), samedi soir en ouverture de la 34e journée de Liga. Sans âme et pauvres dans le jeu, les Merengue avaient offert un boulevard au Barça, qui n'en a pas profité. Les Blaugrana ont eux aussi perdu, sur la pelouse de la Real Sociedad (1-2).

Certainement trop obnubilé par la double confrontation contre le FC Barcelone en Ligue des champions, le Real Madrid s'est piteusement incliné contre le Real Saragosse (2-3), samedi soir en ouverture de la 34e journée de Liga. Sans âme et pauvres dans le jeu, les Merengue avaient offert un boulevard au Barça, qui n'en a pas profité. Les Blaugrana ont eux aussi perdu, sur la pelouse de la Real Sociedad (1-2). Deux visages, une vérité. Malgré une équipe largement remaniée, ce Real Madrid version Liga n'a pas fait mieux que son alter ego dédié à l'Europe. Trois jours après la défaite contre le Barça en demi-finale aller de la Ligue des champions, et trois jours avant le match retour, les Merengue ont fait une croix pratiquement définitive sur le titre de champion en s'inclinant samedi face au Real Saragosse (2-3). C'est la troisième défaite à Bernabeu en l'espace d'un mois, pour ce Real qui patine et qui laisse le champ libre au Barça. Un peu trop certainement. Après l'ouverture du score de Thiago Alcantara (28e), les Blaugrana se sont relâchés, et ont laissé la Real Sociedad revenir et l'emporter (2-1). Rien de bien catastrophique, dans une compétition pratiquement jouée. En laissant Lassana Diarra, Xabi Alonso, Raul Albiol et Cristiano Ronaldo en tribunes, Mesut Özil, Angel di Maria et Marcelo sur le banc, José Mourinho avait d'ailleurs clairement annoncé la couleur. Mais le technicien portugais espérait sans doute voir son équipe s'amuser contre Saragosse, comme elle l'avait fait une semaine plus tôt à Mestalla face au FC Valence (victoire 6-3 du Real). Il n'en a rien été. Cette fois, la mayonnaise n'a pas vraiment pris entre Benzema, Higuain et Kaka. Il faut dire que le schéma madrilène était difficilement lisible pour cette rencontre. On a souvent vu le Français dézoner en première période, et Higuain déserter son flanc droit. Pour un piètre résultat: une seule occasion, pour Kaka (18e), durant 45 premières minutes d'une indigence rarement vue à Madrid cette saison. Hormis peut-être contre le Barça il y a trois jours... 12e but de la saison pour Benzema Et c'est finalement en toute logique que Saragosse a fini par ouvrir le score, juste avant la pause. Sur un long ballon en profondeur, Lafita profite de la grosse bourde de Casillas et de la frappe manquée de son coéquipier Uche pour pousser le ballon au fond des filets (0-1, 41e). Dès la reprise, le Real affiche enfin un peu d'envie, mais se fait sanctionner en contre. Carvalho concède un penalty, transformé par Gabi (0-2, 53e). Avec les entrées de Di Maria et Marcelo aux places des transparents Canales et Nacho, puis celle d'Özil pour Granero, les Madrilènes relèvent un peu la tête. Celle de Sergio Ramos permet de réduire l'écart (1-2, 62e), mais Lafita profite des espaces laissés dans leurs dos par les défenseurs du Real pour s'en aller tuer le match (1-3, 77e). Merengue le plus actif, et de loin, Karim Benzema - après avoir frappé la barre un peu plus tôt (68e) - sera récompensé par son 12e but de la saison en Liga, d'une frappe croisée sur un bon décalage de Higuain (2-3, 85e). On se demande toujours pourquoi Mourinho se passe du Français pour affronter le Barça... Toujours est-il que, pour le Real, la rencontre va se terminer par une nouvelle expulsion. Celle de Carvalho (87e), averti à deux reprises. Preuve que ce n'était pas la semaine du Real.