Le Real et l'Europe, une love story

  • A
  • A
Le Real et l'Europe, une love story
@ Montage Capture Youtube/REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'histoire du Real en C1 est riche de neuf succès, un record.

Alors que le Real Madrid et le FC Barcelone s'affrontent en demi-finales de la Ligue des champions (aller mercredi, retour le 3 mai), Europe1.fr résume l'histoire des deux clubs espagnols avec la plus prestigieuse des compétitions européennes. Premier volet avec le Real Madrid, recordman des victoires avec neuf succès.

Cinq en cinq ans. L'histoire de la C1, qui s'est appelée Coupe d’Europe des clubs champions avant de devenir Ligue des champions, est indissociable de celle du Real. La raison en est simple : le club madrilène a remporté les cinq premières éditions de la compétition (de 1956 à 1960), créée par le quotidien L'Equipe afin de booster ses ventes en milieu de semaine. Un demi-siècle plus tard, on peut parler de pari réussi... L'équipe du Real de l'époque, incarnée par Alfredo di Stefano et enrichie au fil des saisons par Raymond Kopa et Ferenc Puskas, est, elle, entrée dans la légende. Les Merengue touchent au sublime lors de la finale 1960, face à l’Eintracht Francfort (7-3), qui reste à ce jour la finale plus prolifique. Di Stefano inscrit un triplé et Puskas, un quadruplé. Le Real, qui a éliminé le... Barça en demi-finales, archi-domine alors l’Europe du football.

Le Real remporte sa première Coupe face à Reims :

Gento, dix ans après. Après deux défaites en finale (1962 et 1964), le Real renoue avec le succès lors de la saison 1966 face au Partizan Belgrade (2-1). Il s'agit à l’époque du sixième titre du Real dans la compétition. Un seul homme a participé à la conquête de ces six trophées, l'ailier espagnol Francisco Gento. De sa première finale, en 1956, à l'âge de 22 ans, à celle de 1966, où il en avait 32, "Paco" n'a jamais quitté sa place de titulaire, inscrivant même le but décisif lors de la prolongation face à l'AC Milan en 1958. Avec six victoires (et deux finales), Gento reste à ce jour le joueur le plus titré de la compétition.

Gento offre le titre au Real en 1958 :

Une Coupe tous les deux ans. Entre 1998 et 2002, le Real remporte la compétition à trois reprises, à chaque fois les années paires. En 1998, après 32 ans de disette - entre 1966 et 1998, le Real n'a disputé qu'une finale, en 1981, perdue face à Liverpool (1-0) -, les Madrilènes soulèvent à nouveau le trophée. Grâce à un but de Predrag Mijatovic, les joueurs de Jupp Heynckes battent la Juventus Turin. En 2000, c'est Vicente del Bosque qui est aux manettes. Dans une finale 100% espagnole, le Real écrase Valence (3-0) avec un dernier but de l'inévitable Raul, l'un des 66 qu'il a inscrits avec le maillot blanc dans la compétition. En 2002, Raul remet ça face au Bayer Leverkusen (2-1) mais c’est Zinédine Zidane, auteur d’un but exceptionnel, qui impose sa patte sur la finale. Cette année-là, les Galactiques, qui avaient sorti le... Barça en demi-finales, sont à leur apogée.

Zidane inscrit le but de l'année face à Leverkusen :

Sept ans de déconvenues. Demi-finaliste cette année, le Real retrouve enfin le dernier carré. Entre 2003 et la défaite en demies face à la Juve, ce fut une litanie d'éliminations, en quarts (2004 contre Monaco), puis en huitièmes de finale (2005 Juve, 2006 Arsenal, 2007 Bayern, 2008 AS Rome, 2009 Liverpool, 2010 Lyon). De ces éliminations, la plus surprenante fut sans aucun doute celle concédée en 2003 face à l'ASM de Didier Deschamps. Après l'avoir emporté par deux buts d’écart à l'aller (4-2), les Galactiques de Florentino Perez, l'omnipotent président du Real, s’étaient inclinés sur le Rocher (3-1). Ludovic Giuly et un ancien de la maison, Fernando Morientes, furent les bourreaux des Merengue cette année-là.

Monaco et Ludovic Giuly renversent le Real des Galactiques :

A lire également :Barcelone veut revoir Wembley