Le Real et Benzema en profitent

  • A
  • A
Le Real et Benzema en profitent
Partagez sur :

Alors que le FC Barcelone a été accroché sur la pelouse de la Real Sociedad (2-2) en fin d'après-midi, le Real Madrid n'a pas manqué l'occasion de fausser compagnie à son meilleur ennemi au sommet du classement. Tombeurs de Getafe (4-2) notamment grâce à un doublé de Karim Benzema ce samedi pour le compte de la 3e journée, voilà les Merengue en tête de la Liga.

Alors que le FC Barcelone a été accroché sur la pelouse de la Real Sociedad (2-2) en fin d'après-midi, le Real Madrid n'a pas manqué l'occasion de fausser compagnie à son meilleur ennemi au sommet du classement. Tombeurs de Getafe (4-2) notamment grâce à un doublé de Karim Benzema ce samedi pour le compte de la 3e journée, voilà les Merengue en tête de la Liga. L'occasion était trop belle. Le FC Barcelone contraint au match nul en fin de journée par la Real Sociedad (2-2 après avoir mené 2-0), le Real Madrid a profité samedi de la contre-performance de son rival pour le titre à l'occasion de la réception de Getafe. Une première sortie au Santiago-Bernabéu cette saison en Liga couronnée de succès pour les hommes de José Mourinho, ces derniers faisant respecter la logique face aux banlieusards madrilènes. Si tout n'a pas été parfait, le Real a assuré l'essentiel en empochant trois nouveaux points qui lui garantissent d'aborder la prochaine journée du championnat, la 4e, avec le costume de leader. Pour garder les rênes de la Liga, le Real a pu s'appuyer sur le sens du but intact de Karim Benzema. Muet lors de la démonstration offerte par le recordman de victoires en C1 en ouverture de la saison à Saragosse (6-0), le Tricolore a fait parler la poudre devant son public. Une première fois en profitant du décalage d'Özil pour ouvrir le score d'une frappe limpide depuis l'extérieur de la surface (1-0, 14e). Une deuxième fois en exploitant parfaitement le service de Ronaldo pour aggraver la marque d'un tir croisé du pied droit en fin de partie (3-1, 70e). Entre-temps, Miku égalisera pour les visiteurs (1-1, 39e) avant que l'inévitable Cristiano Ronaldo ne transforme un penalty injustifié, le Portugais subissant une faute en dehors de la zone de vérité (2-1, 60e). Le Real Madrid, imposant sur le front de l'attaque, aura connu quelques moments d'absence défensivement, à l'instar d'un Carvalho dépassé sur le doublé de Miku (3-2, 72e). Des imperfections sans conséquence, Higuain se chargeant de sceller la victoire des siens dans les dernières secondes du temps réglementaire, l'Argentin feintant la frappe pour éliminer son garde du corps avant d'enchaîner avec un tir victorieux (4-2, 88e). Et le Real de prendre deux longueurs d'avance sur le Barça. Rien et beaucoup à la fois dans un championnat qui se joue sur des détails...