Le Real espère encore

  • A
  • A
Le Real espère encore
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - En déplacement à Saragosse, le Real est à un point du Barça.

LIGA - En déplacement à Saragosse, le Real est à un point du Barça. D'une semaine à l'autre l'horizon s'est sensiblement éclairci du côté de Valdebebas ! Les gros nuages noirs qui avaient assombri le centre d'entraînement du Real avec un fort sentiment de mécontentement a laissé place à de réelles éclaircies. Car depuis la défaite dans le Clasico, le Barça a été contraint au match nul dans le derby face à l'Espanyol (0-0) tandis que le Real s'est offert le scalp de Valence(2-0), l'un des matches pièges qui lui restait au calendrier. Avec un point de retard mais certes une différence particulière négative, tout le monde au Real a repris espoir. "Bien sûr qu'il y a match ! Evidemment. Avec un point de retard, tout est possible. Il faut se battre jusqu'au bout. On pense tous que c'est possible, je suis confiant dans le fait de gagner les cinq derniers matches de la saison pour remporter le titre de champion", avance même un Cristiano Ronaldo, passé en conférence de presse à Valdebebas. L'optimisme du Portugais semble tout à fait logique. Il est même relayé par Gonzalo Higuain qui affirme haut et fort: "Avec 98 points (total acquis avec 5 succès), on remporte le championnat". Les deux hommes oublient un léger détail: si le Barça en fait de même, le titre restera en Catalogne... Et si les Barcelonais ont pris une claque sur le terrain de l'Inter en demi-finale aller de la Ligue des champions (1-3), il y a peu de chances qu'ils tendent l'autre joue face à Xerez. Raul et Kaka reviennent au bon moment Mais bien entendu, tout le monde voit plus loin. Le Barça possède deux virages compliqués à négocier avec deux déplacements à Villarreal (35e journée) et surtout à Séville (37e journée). L'espoir des Merengue dépend forcément des autres même si, du point de vue du Barça, on remarquera également que le voyage du Real à Majorque (14 victoires en 16 matches à domicile) ne sera pas non plus une partie de plaisir. D'ici là, le moindre faux pas est évidemment interdit, sous peine de perdre quasi définitivement la main. Une évidence qui va ajouter de la pression à mesure que la fin du championnat va approcher. De ce point de vue, le Real, qui n'a plus que la Liga à disputer possède forcément un petit avantage physique. De plus Manuel Pellegrini, que l'on annonce candidat pour prendre en main les destinées de Valence la saison prochaine, a enregistré avec une satisfaction certaine les retours de Raul, qui s'est remis plus vite que prévu de sa blessure au ménisque, et de Kaka, enfin débarrassé de sa pubalgie, lors de l'entraînement collectif de jeudi matin. Un plus évident à la fois pour les choix futurs de Pellegrini mais également pour l'apport en terme de motivation que peut apporter un Raul. Son expérience et sa soif de vaincre seront des atouts primordiaux dans cette lutte finale.