Le Real entretient l'espoir

  • A
  • A
Le Real entretient l'espoir
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Vainqueur d'Almeria (2-0), le Real Madrid revient à trois points du Barça.

LIGA - Vainqueur d'Almeria (2-0), le Real Madrid revient à trois points du Barça. Cinq jours après un Clasico douloureux et une nouvelle défaite contre le FC Barcelone (2-0) cette saison, le Real Madrid est reparti au combat. Alors que les Blaugrana n'ont pas manqué de provisoirement porter leur avance à six points en tête de la Liga en se défaisant facilement du Deportivo La Corogne (3-0) la veille, la Maison Blanche n'avait pas le droit à l'erreur sur le terrain d'Almeria jeudi. Une équipe a priori à la portée de Cristiano Ronaldo et consorts avec une modeste 13e place occupée au classement et 40 points de moins que les Merengue au compteur. L'entame de match laisse d'ailleurs peu de place au doute : le Real Madrid est intrinsèquement supérieur à son adversaire et le démontre en faisant peser une menace constante sur la cage d'un Diego Alves sollicité. Le portier brésilien repousse successivement deux frappes de Van der Vaart (4e, 8e) avant un coup franc de Ronaldo (9e). Pourtant, Almeria joue crânement sa chance en contres et profite de la fébrilité défensive madrilène pour ouvrir le score lorsqu'Uche déborde sur la droite et trouve Crusat au second poteau, ce dernier profitant de l'absence d'Arbeloa pour tromper Casillas (1-0, 14e). Mal embarqué dans ce qui constitue la première de ses sept finales pour espérer décrocher le titre, le Real réagit grâce au joueur le plus cher du monde, Ronaldo. Pris à partie à la descente du bus aux abords du Stade des Jeux Méditerranéens, le Portugais répond avec brio sur le terrain en se jouant de trois défenseurs avant de décocher un tir du gauche synonyme d'égalisation (1-1, 27e). Benzema une nouvelle fois remplaçant en compagnie de Lassana Diarra, Higuain se charge d'animer le front de l'attaque et contraint Diego Alves à s'employer sur un tir du gauche (29e) avant que Guti ne voit le poteau repousser sa frappe (30e). Uche a ensuite l'occasion de redonner l'avantage aux Andalous mais se rate à bout portant (32e). Van der Vaart libère le Real Almeria peut regretter sa maladresse sur ses rares situations intéressantes puisque de l'autre côté, le Real continue à pilonner les lignes arrières andalouses. Les joueurs de Manuel Pellegrini sont à deux doigts de virer en tête mais Michel sauve sur sa ligne une tentative d'Higuain (56e). Diego Alves est plus que jamais sollicité et brille en repoussant à tour de rôle un tir de Marcelo (60e) et une frappe de Ronaldo (62e). A force de pousser, le Real est finalement récompensé. Servi à l'entrée de la zone de vérité par Higuain, Van der Vaart croise parfaitement son tir pour ajuster un Diego Alves qui ne peut que s'incliner face à tant de précision (1-2, 69e). La fin de match donne lieu à nouveau manqué d'Uche, la tête à bout portant du Nigérian n'accrochant pas le cadre (80e), puis à une réalisation logiquement refusée aux Madrilènes pour une position de hors-jeu d'Higuain (86e). Un attaquant argentin qui cèdera sa place à Karim Benzema pour les trois dernières minutes de jeu du temps réglementaire, temps de jeu insuffisant pour permettre à l'ancienne terreur des surfaces hexagonales de s'exprimer. L'international tricolore pourra au moins se consoler en se disant qu'il a pris part à un précieux succès du Real Madrid, indispensable même pour continuer à chasser le Barça et espérer.