Le Real en balade, le Barça piétine

  • A
  • A
Le Real en balade, le Barça piétine
Partagez sur :

Le Real Madrid et Cristiano Ronaldo ont provisoirement soufflé la place de leader de Liga au FC Barcelone, samedi, à l'occasion de cette 9e journée. Victorieux à Malaga (0-4), les coéquipiers du Portugais, auteur d'un triplé, profitent du nul concédé par les Blaugrana face au FC Séville (0-0), plus tard dans la soirée. Levante a tout de même l'occasion de les devancer en tête en cas de victoire à Villarreal, dimanche.

Le Real Madrid et Cristiano Ronaldo ont provisoirement soufflé la place de leader de Liga au FC Barcelone, samedi, à l'occasion de cette 9e journée. Victorieux à Malaga (0-4), les coéquipiers du Portugais, auteur d'un triplé, profitent du nul concédé par les Blaugrana face au FC Séville (0-0), plus tard dans la soirée. Levante a tout de même l'occasion de les devancer en tête en cas de victoire à Villarreal, dimanche. Avant de retrouver ses anciens coéquipiers du Real Madrid, Ruud van Nistelrooy, l'attaquant de Malaga, avait espéré dans les colonnes de Marca que "Iker Casillas ne fasse pas de miracles". Le portier madrilène, qui a égalé les 428 matches de Liga disputés par Gento sous le maillot merengue, n'a pas eu besoin. A la Rosaleda, le Real Madrid a littéralement piétiné un Malaga qui, à grands renforts de millions d'euros qatariens, se veut pourtant être le principal concurrent des Merengue et des Blaugrana en tête du championnat espagnol. Les hommes de Manuel Pellegrini, un autre ancien de la Maison Blanche, en sont encore loin. Leur lourde défaite à Levante (3-0), le week-end dernier, l'avait suggéré. Celle concédée samedi l'a confirmé. Mangés dans tous les secteurs de jeu en première période, les Andalous n'ont tenu qu'une poignée de minutes avant que Gonzalo Higuain, préféré à Karim Benzema à la pointe de l'attaque, ne profite d'un service d'Angel Di Maria pour effacer le portier adverse et frapper dans le but vide (11e), pour sa 9e réalisation de la saison. De quoi mettre un peu plus de pression sur les épaules de l'international français, qui voyaient ses partenaires se balader sans lui. Et un autre faire des miracles. Pas Iker Casillas. Mais Cristiano Ronaldo. Servi au point de penalty par Di Maria, l'international portugais faisait d'abord le break (24e), avant d'inscrire un doublé en slalomant entre quatre adversaires (28e), puis un triplé en marquant en mode kung-fu (38e). Suffisant pour mettre Malaga, un poil mieux en seconde période, hors de nuire. Les coéquipiers de Santi Cazorla, le seul à s'être montré dangereux côté andalou, sont déjà relégués à six points. Javi Varas contrarie le Barça Si Ruud van Nistelrooy s'attendait à un Iker Casillas "miraculeux" lors de Malaga-Real Madrid, dans l'autre match phare de cette levée opposant le FC Barcelone au FC Séville, c'est Javi Varas, le portier andalou, qui l'a été. Sa prestation au Camp Nou a tout simplement été remarquable, lui qui en avait pris cinq presque un an jour pour jour dans cette même enceinte catalane. Le dernier rempart espagnol a successivement renvoyé une reprise à bout portant d'Andres Iniesta (9e), puis une frappe de ce même international espagnol (54e), avant de détourner un tir de David Villa (59e). Si les Blaugrana ont archi-dominé, avec une possession supérieure à 70% au terme de la rencontre, les Sévillans n'ont pas démérité, se procurant quelques occasions franches par Armenteros (15e), puis Navas (20e). Mais surtout, ils ont résisté jusqu'au bout, même quand M. Iturralde Gonzalez accordait un penalty au Barça pour une faute peu évidente sur Andres Iniesta dans le temps additionnel. Mais l'homme du match renvoyait la tentative d'un Lionel Messi qui l'avait battu à deux reprises l'an dernier. Après quelques échauffourées, marquées par les expulsions de Navarro et Kanouté, les 22 acteurs offraient de belles images de réconciliation au coup de sifflet final. Séville reste dans le coup et le Barça aussi, bien évidemment. Même si le Real Madrid, et peut-être même Levante en cas de succès à Villarreal, seront devant au classement au terme de ce week-end.