Le rappel de Blanc

  • A
  • A
Le rappel de Blanc
Partagez sur :

Dans la foulée de la reprise du championnat de France, la sélection tricolore fait sa rentrée, mercredi prochain à Montpellier, à l'occasion d'un match amical face au Chili. C'est ce jeudi à 14h que Laurent Blanc va livrer sa première copie de la saison internationale, contraint de composer avec de nombreuses absences et incertitudes. Peu de surprises sont néanmoins attendues.

Dans la foulée de la reprise du championnat de France, la sélection tricolore fait sa rentrée, mercredi prochain à Montpellier, à l'occasion d'un match amical face au Chili. C'est ce jeudi à 14h que Laurent Blanc va livrer sa première copie de la saison internationale, contraint de composer avec de nombreuses absences et incertitudes. Peu de surprises sont néanmoins attendues. Toujours délicat que cet exercice de la sélection en période estivale. Alors que certains internationaux ont tout juste repris le chemin de l'entraînement, d'autres, comme les pensionnaires de la L1, se veulent déjà affutés, prêts à attaquer un championnat qui débute ce week-end. Si bien que l'harmonie voulue et recherchée est souvent peine perdue dans ce traditionnel match de reprise. Il y a deux mois, les Bleus achevaient leur tournée dans l'Est de l'Europe par une victoire amicale sur la Pologne (0-1). L'équipe de France appelée à affronter le Chili mercredi prochain à la Mosson devrait reprendre ce même flambeau. Laurent Blanc avait convoqué pas moins de 26 joueurs au printemps dernier pour en découdre notamment avec la Biélorussie (1-1). Un vivier dans lequel le sélectionneur puisera sans doute l'essentiel de ses ressources cette fois encore. A coup sûr, les Gourcuff, Diaby ou Mexès, blessés, manqueront à l'appel. Les Ribéry, Valbuena et Rami, convalescents, devraient être ménagés. Si l'on considère en outre la suspension de ce dernier pour le déplacement en Albanie, le 2 septembre prochain - match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2012 - le "Président" profitera probablement de l'opposition chilienne pour éprouver une charnière de secours. Le tandem Kaboul-Sakho, expérimenté face à l'Ukraine en juin dernier (1-4), pourrait être ainsi reformé. A moins qu'Abidal, voire Koscielny, ne prenne place dans l'axe. Au milieu de terrain, le néo-Parisien Ménez comme le Sochalien Martin et le nouveau Villan N'Zogbia, plutôt à leur avantage lors de leurs dernières sorties internationales, auront assurément leur mot à dire. Comme Matuidi, Diarra, Malouda ou un Nasri qui endossera sans doute la responsabilité de l'animation offensive. Plus en avant, Laurent Blanc pourra s'appuyer sur les Rémy et Gameiro, déjà bien en jambes si l'on en juge les matches de préparation de l'OM et du PSG. Benzema, auteur de six buts en six matches avec le Real Madrid ces derniers jours, paraît également incontournable.